Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Classe numérique / Classes hybrides et inversées / Lettres / Le blog comme mise en scène d'une oeuvre

Le blog comme mise en scène d'une oeuvre

Utiliser les réseaux sociaux et les blogs pour plonger dans la lecture d'une oeuvre romanesque.
Licence Creative Commons
Le blog comme mise en scène de l'oeuvre de Claire Augé-Rabier est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Le blog comme mise en scène de l’œuvre

 

Penser l’œuvre littéraire à travers les réseaux sociaux est une réponse possible pour amener nos élèves à plonger dans l’œuvre et sa lecture. Ils nous permettent de faire comprendre aux élèves que la littérature est vivante pour qu’ils s’approprient l’histoire et les destins romanesques.

Le monde fictif romanesque fait écho au monde virtuel du XXIème siècle dans lequel nous évoluons, professeurs et élèves.

Aujourd’hui, de nombreuses expériences sont présentées et la toile devient un terrain où la littérature est réinvestie. De nombreuses autres expériences ont été testées : http://lettres.discipline.ac-lille.fr/tuic/exemples-dusages/brochure-lettres-et-numerique/mieux-lire-et-mieux-ecrire-avec-le-numerique-et-les-tuic/le-facebook-de-madame-bovary.pdf ou encore http://eduscol.education.fr/pnf-lettres/spip.php?article109, par exemple.

Ces expériences ont été principalement menées à travers Facebook. Pour ma part, je me suis confrontée en décembre 2012 à un inconvénient important : l’académie de Lyon bloque l’accès au site Facebook depuis le Lycée. Or, je souhaitais que le travail puisse être fait en cours et à la maison, que l’écriture du blog crée un parallèle entre l’école et le domicile et que tous les élèves soient égaux dans l’accès à internet.  Je suis donc partie sur le terrain du blog.

Les avantages de Facebook sont indéniables : cela permet non seulement à la littérature de surgir dans l’espace de vie de nos élèves mais également de proposer une éducation à ce réseau utilisé sans méfiance par les jeunes. Cependant, utiliser un blog, ce n’est pas seulement changer de support ; en effet, le blog offre une approche différente de l’œuvre qui est intégralement réécrite sous la forme d’un journal intime.

Ces deux expérimentations ont eu lieu en janvier-février 2013 et  janvier-février 2014 autour de deux romans de Zola : Au bonheur des dames puis Germinal. Je ne renouvelle pas l’expérience cette année autour de l’Assommoir : en effet, la difficulté à trouver un support efficient, non bloqué par le serveur académique d’une part ou par le site à cause de trop nombreuses connexions simultanées avec la même adresse IP de l’établissement d’autre part m’ont découragé pour le moment.

Néanmoins, en septembre 2015, l’Académie de Lyon sera doté d’un nouvel ENT de travail qui offrira la possibilité de créer des blogs.  C’est pourquoi je ne m’étendrai pas sur l’utilisation du site unblog.fr.  De plus, la piste du smartphone est à creuser également...Affaire à suivre!

 

Expérience 1 : Au bonheur des dames, Zola

Le blog de Denise Baudu : https://denisebaudu.wordpress.com/

 

Classe : deux classes de 2nde : 64 élèves  

Date de l’expérience : Janvier-Février 2013

 Œuvre intégrale : Au bonheur des dames de Zola, XIXème siècle.

Objet d’étude : Roman

Mise en place du projet : Séquence de 6 semaines.

 Temps d’élaboration : ***

Technicité : ***

Réussite : ***

Compétences pédagogiques travaillées :

Lecture et connaissance d’une œuvre.

Ecriture d’invention

Logiciel et outils mobilisé :

Utilisation d’un blog gratuit sans pub pendant 3 mois : unblog.fr

Le blog ici proposé sont hébergés par Wordpress pour éviter la publicité…Cependant, Wordpress est beaucoup moins simple en utilisation avec des élèves que « unblog.fr »

 

 1

Le travail se fait en trois temps :

-        -   Etude plus classique de l’œuvre en classe entière (explications de texte, études transversales…)

-         - Réaction sur le blog aux billets de Denise et aux réactions des autres personnages en salle informatique pendant les heures de module.

-           -  Réaction sur le blog au rythme de la lecture individuelle des élèves à la maison.

2

3

Expérience 2 : Germinal, Zola.

Blog des Maheu : http://lesmaheu.unblog.fr/

 

 

Classe : deux classes de 2nde : 64 élèves  

Date de l’expérience : Janvier-Février 2014

 Œuvre intégrale : Germinal  de Zola, XIXème siècle.

Objet d’étude : Roman

Mise en place du projet : Séquence de 6 semaines.

 Temps d’élaboration : ***

Technicité : ***

Réussite : **

Compétences pédagogiques travaillées :

Lecture et connaissance d’une œuvre.

Ecriture d’invention

Logiciel et outils mobilisé :

Utilisation d’un blog gratuit sans pub pendant 3 mois : unblog.fr

 

Le travail mené a été le même dans les grandes lignes ; cependant le travail a moins bien fonctionné.

Il ne s’agissait pas d’un manque de motivation quant au support : les élèves ont manifesté le même intérêt au début, du moins. Il ne s’agissait pas non plus d’une différence de niveau flagrante : les profils étaient grosso modo les mêmes. Je suis arrivée à la conclusion que le manque d’implication des élèves venait de l’œuvre en elle-même.

Causes envisagées de la moindre réussite du travail :

-          Germinal comporte moins de personnages qu’Au bonheur des dames et le partage d’un personnage entre plusieurs élèves a nui à la réussite du projet.

-          Les personnages secondaires de Germinal ne font qu’apparaître dans l’œuvre : l’espace confiné de la mine limite les échanges entre les personnages. Il était difficile pour les élèves de s’attacher à un personnage absent.

-          Dans Germinal, les milieux sociaux sont très séparés alors que le magasin Au bonheur des dames est un lieu d’échange : il était moins aisé pour les élèves d’interagir avec tous les personnages sans briser le sens de l’œuvre.

-          Le monde de la mine ne peut être intégré par les élèves sans une découverte approfondie : visite d’une mine, recherches historiques me semblent aujourd’hui indispensables pour permettre aux élèves de plonger dans un univers particulier. Le monde des grands magasins est en cela beaucoup plus proches de mes élèves.

Bilan.

Toutes les œuvres ne peuvent s’adapter facilement au blog. Il y a certains critères à prendre en compte :

-          Nombre de personnages suffisants pour permettre au mieux à chaque élève d’incarner un personnage.

-          Des personnages qui apparaissent suffisamment régulièrement pour aider les élèves à se les approprier.

-          Une connaissance du contexte historique et de vie quotidienne à l’époque.