Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

8page

Par barrere — Dernière modification 19/09/2017 09:51

 

Java Climate Model (JCM): prise en main du logiciel

 

Les incertitudes scientifiques liées à la modélisation 

  La fourchette de l'augmentation des températures entre 1990 et 2100 qui est mentionnée dans le dernier rapport du GIEC est de 1,4 à 5,8 °C. L'existence d'une fourchette aussi importante tient pour l'essentiel à deux facteurs :

- une incertitude liée à la modélisation, à la difficulté de reproduire sur ordinateur le monde qui nous entoure
- une incertitude liée  à l'évolution socio économique, aux choix politiques, aux comportements des sociétés humaines .

 

Il existe actuellement une quinzaine de modèles climatiques globaux, sur lesquels travaillent environ 2.000 scientifiques ( des physiciens, des chimistes, des biologistes, des géologues, des océanographes, des aérologues, des glaciologues, des énergéticiens, des démographes...). Ils utilisent les mêmes lois physiques qui régissent par exemple la mécanique des fluides ou la thermodynamique mais diffèrent sur la prise en compte de certains facteurs climatiques (biosphère et nuages notamment).

Validation des modèles utilisés 

dem_GDFL.gif

Modèle GDFL_R15_a

dem_HadCM.gif

Modèle HadCM3

dem_DOEPCM.gif
Modèle DOEPCM
 

La validation se fait en comparant les températures calculées par le modèle à celles réellement enregistrées ou déduites des proxies.
Tous les modèles utilisables dans JCM reconstituent assez fidèlement l'évolution des températures depuis 1750.

 

Les écarts de prédiction entre les différents modèles

 

On fait travailler les différents modèles sur un même scénario du GIEC (exemple A1B) choisi dans le menu SRES ( vérifier que l'option "sans objectif politique.." est bien sélectionnée dans le menu Objectifs)

 

Choisir le modèle dans le menu MCG idéal (MCG= modèle climatique global) qui apparaît sur le graphique des températures lorsqu'on travaille en niveau normal. Choisir ensuite les graphiques présents sur l'image ci-dessous puis repasser en mode "niveau très simple"

 

Modèle GDFL_R15_a

dem_GDFL2.gif

 

Modèle DOEPCM

dem_DOEPCM2.gif