Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biodiversité / Accompagnement pédagogique / Accompagnement au Collège / Impact des activités humaines / L’homme influence le peuplement des sols par le Hamster

L’homme influence le peuplement des sols par le Hamster

Comment l’homme, en agissant sur son environnement, peut créer des conditions favorables à la sauvegarde des Hamster présents en Alsace.

Activité proposée par Pascale Naim

classe: 6 ème                                                                        durée: 30 à 40 min

 
                                                           
  • la situation-problème:  

Des comptages effectués sur plusieurs communes d’Alsace, entre 2000 et 2005, ont montré un fort déclin de la population du grand Hamster d’Europe (Cricetus cricetus). La population alsacienne est aujourd’hui estimée à 420 individus, le grand Hamster d’Europe fait partie des espèces protégées depuis 1981 et un plan de sauvegarde a été mis en place en 2001.

  •  le(s) support(s) de travail: Trois documents fournis(plus bas dans la page)
  •  le(s) consigne(s) donnée(s) à l’élève:

Présentez comment l’homme en agissant sur son environnement, peut créer des conditions favorables à la sauvegarde des Hamster présents en Alsace.
Pour cela vous présenterez un texte à deux paragraphes,
- l’un pour expliquer dans quelles conditions vit le Hamster,
- l’autre pour expliquer comment l’homme peut sauvegarder l’espèce dans cette région.
Ensuite, vous proposerez, vous aussi, une mesure pouvant être appliquée par les agriculteurs pour conserver l’espèce.

  • dans la grille de référence: les domaines scientifiques de connaissances
 Les questions liées au développement durable.  
Pratiquer une démarche scientifique ou technologique
les indicateurs de réussite
• Observer, rechercher et organiser les informations.
 
 
 
  
• Raisonner, argumenter, démontrer.
  • Repérer l’habitat spécifique du hamster, sol, cultures (luzerne et céréales).
  • Comprendre les mesures prises par les pouvoirs publics pour protéger les terrains pour enrayer la disparition du hamster.
  • Relier le régime alimentaire du Hamster à un choix de culture, pour l’agriculteur.
 
  • dans le programme de la classe visée
les connaissances
les capacités
L’Homme par ses pratiques, agit sur le peuplement animal
 

Observer et organiser les informations relatives au peuplement du milieu par le hamster et identifier les actions positives de l’homme

 
  • les aides ou "coup de pouce"

 aide à la démarche de résolution : Pour repérer l’habitat du hamster, retrouver dans le texte (doc1), les données sur son mode de vie et repérer sur la carte des terriers(doc2), les cultures ou le hamster est plus présent.

Pour comprendre les mesures prises par les pouvoirs publics, retrouver dans le doc 3, ce qui arriverait si les mesures de protection n’étaient pas prises, lors de la construction d’une autoroute, ou de la construction de logements sur les communes concernées.

Pour votre proposition de sauvegarde, imaginez ce que l’agriculteur pourrait faire, pour que le Hamster trouve les meilleures conditions pour se développer.

 
  • les réponses attendues

  Le grand hamster d’Alsace, vit dans des terriers creusés dans un sol profond et sec. Les terriers se trouvent essentiellement localisés dans les champs cultivés de luzerne et de céréales (blé et orge).
Les communes, lors des grands travaux prévoient des passages aménagés (Hamteroduc) sous les routes ou des grillages de protection. Sur les communes prioritaires, une vaste surface est réservée au développement du hamster et les nouvelles constructions sont interdites pendant 30 ans. Ces terrains sont réservés à l’agriculture.
Je propose, pour favoriser la conservation de l’espèce, que les agriculteurs augmentent les surfaces cultivées en luzerne, zone de prédilection pour les hamsters.

 
Document 1: Un mode de vie particulier  
 
Le hamster d'Europe ou grand hamster est un petit mammifère sauvage à ne pas confondre avec son proche cousin vendu en animalerie. Celui-ci est bien plus grand : 30cm de moyenne.
Le grand hamster est repéré en Alsace, il n'aime pas les zones humides, il creuse son terrier dans des sols profonds, ni trop caillouteux, ni trop sableux. Il se nourrit de plantes sauvages, de graines mais aussi de plantes cultivées, faisant parfois de gros dégâts dans les cultures. Le grand hamster hiberne d'octobre à mars, obturant son terrier, se nourrissant de ses provisions lors de ses réveils réguliers.
                                                                                                   hamster.jpg                                                    
 
 
Document 2: Situation des terriers en 2005 sur un groupe de trois communes.
 
 terriersrecencés.jpg legendeterriersrecencés.jpg 
 
 Document 3: Prise en compte du hamster dans les projets d’aménagement du territoire
                    hamsteroduc.jpg               
                          
 cartescommunesreservées.jpg
Construction d’un hamsteroduc sous une voie rapide

Le hamsteroduc facilite le passage des hamsters de part et d’autre de la route et permet d’acquérir des données pour le suivi de la population.

La mise en place d’un grillage à maille fine le long de la Chaussée, empêche le passage de la petite faune sur la route et en réduit la mortalité.

Extrait carte des zones « réservées » au hamster

Dix communes d’Alsace se sont engagées à ne pas aménager certains terrains sur une durée de 30 ans. Ces terrains resteront destinés à l’agriculture et 600 ha sur les 1300 réservés, ont fait l’objet d’une convention de protection.

 
 Sources utilisées :
  •  Actualisation de l’aire de répartition de l’espèce en 2010 et tendances d’évolution de l’abondance de l’espèce sur certains territoires. Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.
 nbsp;