Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Un exemple de pomme sélectionnée: Ariane

C’est une pomme bicolore, obtenue à l’INRA, 100% française, créée, développée et cultivée exclusivement en France. Cette variété présente des caractéristiques, agronomiques et organoleptiques, différenciatrices.

Travail réalisé par Pascale Naim

La pomme Ariane, création en 1979, premières plantations en 2002. C’est une pomme bicolore, obtenue à l’INRA, 100% française, créée, développée et cultivée exclusivement en France. C’est une variété qui présente des caractéristiques, agronomiques (résistance à la tavelure) et organoleptiques, différenciatrices

 

 Fondamentaux de la pomme Ariane

 

  • Qualités gustatives : À la fois sucrée et acide, croquante et juteuse, Ariane présente en outre d'indéniables qualités gustatives. Capable de se conserver jusqu'à sept mois au frigo, elle a même tendance à se bonifier avec le temps en devenant moins acide. De plus elle tient également très bien à la cuisson.
     
  • Qualités génétiques : Génétiquement résistante à la tavelure, la principale maladie du pommier qui se marque par des crevasses, Ariane permet de réduire jusqu'à 50 % le nombre de traitements phytosanitaires habituellement réalisés sur cet arbre très sensible aux parasites.

INRA
 

  • 60 ans pour créer cette variété par croisements : Le croisement de la pomme Rome beauty avec le pommier sauvage Malus floribunda B21, porteur de deux gènes de résistance à la tavelure , a permis d’obtenir un hybride porteur de ce gène de résistance. Cet hybride a été utilisé dans de nombreux croisements pour finir par obtenir Ariane, porteuse de ce gène Vf.


 Grâce à des échanges de pépins ou greffons entre laboratoires, l'INRA d'Angers entreprend l'amélioration des premiers hybrides obtenus. «Pour arriver aux sélections d'aujourd'hui qui ont la tête d'une pomme, le calibre d'une pomme, le goût d'une pomme et qui se conservent comme une pomme, il a fallu faire plusieurs générations de croisements successifs», résume M. Laurens.
 

À chaque fois, il faut attendre qu'au bout de quatre ou cinq ans, les pommiers portent des fruits afin de sélectionner les meilleurs descendants. La sélection est longue: éliminer, parmi 313 semis, les moins résistants à la tavelure, choisir parmi les 233 jeunes plants restants les moins sensibles à d'autres parasites et, lorsque les premières pommes peuvent être dégustées, sélectionner les meilleures. Au bout de huit ans, il ne restait guère que deux «individus», dont Ariane.
Quinze ans de tests ont encore été nécessaires pour parfaire la sélection. Ariane «avait un frère ou une sœur très attirant, très beau. Mais on s'est aperçu au bout de quelques années que cette autre pomme ne se conservait pas», raconte M. Laurens. Si les observations avaient duré «une ou deux années seulement, on serait peut-être parti sur ce numéro-là», poursuit-il.
 

«Une des limites d'Ariane, c'est que sa résistance à la tavelure n'est pas universelle», reconnaît-il. Certaines souches de ce champignon réussissent maintenant à contourner les résistances. Mais les traitements fongicides peuvent être fortement réduits.

 

 

CREATION DE VARIETES RESISTANTES A LA TAVELURE