Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biodiversité / Dossiers thématiques / Diversité biologique du sol / Les champignons du sol / Généralités sur les champignons / La Taxinomie (ou taxonomie) actuelle des champignons

La Taxinomie (ou taxonomie) actuelle des champignons

Les règles de nomenclature évoluent (ou tentent d'évoluer) au rythme des avancées de la Biologie, ici la Mycologie.

Les champignons ayant acquis le statut de Règne à part entière au sein du vivant, le terme général les décrivant est le latin Fungi (également utilisé en anglais), en français Champignons (sous-entendu au sens strict). Aussi les termes classiques et plus particulièrement Basidiomycètes et Ascomycètes (qui ont valeur de Classe) ne conviennent plus et doivent (devraient!) être abandonnés. On doit leur substituer les termes Basidiomycota et Ascomycota montrant par-là leur rang de Phylum ou Embranchement.

Toutefois on verra aussi apparaître ici ou là les termes Mycota pour désigner l'ensemble des champignons (au sens "moderne" du terme) ou encore Eumycota (ou champignons vrais puisque certaines espèces de la taxinomie classique des champignons ne sont plus reconnues aujourd'hui comme étant des champignons "vrais". Mais comme -mycètes jadis accompagnait des groupes d'êtres vivants dont on avait tout lieu de penser qu'ils n'étaient pas de véritables champignons, -mycota accompagne aujourd'hui encore des groupes d'êtres vivants dont on sait pertinemment qu'ils ne sont pas des champignons! Aussi le gain de précision que devrait représenter la racine mycota s'est manifestement dilué, heurté, compromis, etc. face aux bonnes et mauvaises habitudes de pratique nomenclaturale... Nous contribuerons à ces mauvaises pratiques en conservant ici les termes Ascomycètes et Basidiomycètes qui nous semblent plus familiers dans l'enseignement secondaire et finalement bien souvent aussi dans le fonctionnement quotidien des laboratoires de mycologie. Par contre ces règles restent incontournables dans le domaine de la publication scientifique et il convient donc de connaitre les équivalences entre les différentes nomenclatures.

Les grands groupes de Mycota ou "champignons vrais" actuellement admis sont (classés par ordre de détachement du rameau commun et donc par ancienneté d'émergence :

  • les Microsporidiomycota (ex. Microsporidies),
  • les Chytridiomycota (ex. Chytridiomycètes),
  • les Zygomycota (ex. Zygomycètes),
  • les Gloméromycota (ex. Glomales),
  • les Basidiomycota (ex. Basidiomycètes), et
  • les Ascomycota (ex. Ascomycètes).

 

Enfin, chose amusante si l'on veut, les champignons qui initialement avaient été rangés près des végétaux faute d'attributs suffisants pour "mériter" d'être associés aux animaux avec lesquels ils partagaient pourtant le caractère d'hétérotrophie, ont récemment été rapprochés des animaux grâce aux études phylogénétiques [pour aller plus loin...].

Voir un exemple de phylogénie moléculaire illustrant cela (Selosse et Durieu, 2003).