Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Les Hémi-ascomycètes ou Saccharomycotina

Quelques caractéristiques majeures concernant les champignons hémi-ascomycètes
  • C'est ici le genre Saccharomyces qui a été pris comme type représentant le groupe d'où le préfixe désignant ce Sous-Embranchement.
  • Il s'agit d'un taxon monophylétique qui comprend l'essentiel des levures (donc les champignons unicellulaires, angl. yeasts). Toutefois quelques levures appartiennent aux Basidiomycètes. Par ailleurs quelques espèces d'Hémi-ascomycètes présentent en outre des formes hyphales ou mycéliennes (donc filamenteuses).
  • Cette transition de la forme mycélienne à la forme levure est très étudiée car elle est en particulier liée à la pathogénicité de certaines espèces (par exemple dans le genre Candida). Un exemple artificiel de ce type de transition nous est grossièrement donné par le mutant cdc2-33 de la levure Schizosaccharomyces pombe (parfois utilisé comme matériel expérimental au lycée) qui à température non permissive tend à filamenter (voir le dossier proposé sur le site Biotic).

 

  • Ce groupe des champignons hémiascomycètes est concerné par des enjeux économiques et industriels importants. On peut difficilement ne pas rappeler ici le rôle majeur joué par Louis Pasteur dans la connaissance de la biologie des levures.
  • C'est un groupe d'organismes très étudié par la communauté scientifique, les levuristes, lesquels ont très rapidement intégré les outils de la génomique et profité de la taille assez réduite des génomes des levures pour nous proposer d'ores et déjà les séquences complètes d'une vingtaine d'espèces et à l'évidence dans un avenir proche on peut raisonnablement concevoir que tous les génomes (nucléaires et mitochondriaux) de tous les Hémi-ascomycètes (env. 500 espèces) auront été entièrement identifiés (www.genolevures.org/).
  • Pour aller plus loin, cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/partie1/chap3_11_ascomycota.htm

(liens fonctionnels en novembre 2014)