Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Les gènes de la domestication du blé

description de quelques gènes sélectionné lors de la domestication

Le gène Q : solidité du rachis et grains nus

Ce gène est situé sur le chromosome 5A Il comporte les allèles Q et q.

Des copies du gène Q se trouvent sur les chromosomes 5B et 5D.

Q permet à l'épi d'avoir un rachis solide et des grains nus, caractères sélectionnés lors de la domestication du blé. Le rachis solide conserve les épillets ensemble sur l'épi et facilite la récolte par rapport à des épis qui s'éparpillent dès leur maturité (cas de Tauschii)

Les épillets libèrent plus ou moins facilement leurs grains. Une séparation facile est un caractère sélectionné lors de la domestication. 

comparaison et phylogénie :

dossier à charger dans phylogène :

séquences des allèles du gène Q de différentes variétés et espèces

alignement des séquences du gène Q

 

Le gène Ha (hardness) : dureté des grains

  C'est un ensemble de trois gènes situé sur le chromosome 5 du génome D.

Gène protéine
Gsp-1 Grain Softness Protein
Pina Puroindoline A
Pinb Puroindoline B

 

Ces protéines présentes dans le grain confèrent le caractère grain tendre au blé.

 

Si le gène Q est muté ou absent, le grain est dur.

 

Chez le  blé dur, Triticum turgidum ssp durum., le gène Ha a été perdu par délétion dans les génomes A et B.

 

Le blé tendre a retrouvé ce caractère en incorporant le génome DD de la graminée Aegilops tauschii

 

 

 

-Le gène  Ph1  : la polyploidisation

  Les blés sont polyploïdes et les jeux de chromosomes qu'ils possèdent, présentent des chromosomes homéologues. Si on prend l'exemple d'un génome AA BB : chaque paire de chromosomes du génome A a une paire de chromosomes homéologues dans le génome B. Toutefois, durant la méiose, seuls les chromosomes homologues peuvent s'apparier, soient A1 avec A1, B1 avec B1.... En effet, l'appariement des chromosomes homéologues comme A1 et B1 est inhibé par un groupe de gènes dont le gène Ph1 situé sur le chromosome 5B. Ces gènes favorisent la polyploidie, puisque les génomes haploïdes réunis, A et B, ne peuvent former un génome diploïde directement. Ils ne pourront être conservés dans le même organisme que s'ils se dupliquent, AA, BB. Seuls les organismes issu d'une polyploidie avec duplication se reproduisent.

- SOS1 (Salt overly sensitive). Sélection des variétés.