Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

La culture de l'épeautre

Par Hervé Levesque, publié le 01/10/2013, mise à jour le 12/04/2018
extrait de "Culture des PLANTES" V. Rendu, Hachette 1885.

"L'épeautre se distingue du froment par l'adhérence de sa balle avec le grain, adhérence telle, qu'elle ne cède pas à l'action du fléau, mais seulement à celle de la meule ; cette circonstance contribue à restreindre sa culture.

On connaît deux variétés d'épeautre, l'une à grains rouges et l'autre à grains blancs ; la première est préférée ; toutes deux peuvent être munies de barbes ou sans barbes et devenir réciproquement céréales d'automne ou de printemps.

la culture de l'épeautre est celle du froment.

L'épeautre se contente d'un sol plus léger, plus sec et moins riche ; elle n'est pas difficile sur sa place dans la rotation. Elle ne craint pas une semaille tardive ; semée avec sa balle, elle exige le double de semence que le froment, mais aussi elle rend deux fois plus.

L'épeautre est moins sujette aux maladies que le froment."