Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biologie cellulaire et moléculaire / Développement / Comprendre / Morphogénèse végétale

Morphogénèse végétale

Morphogenèse florale

Étude du contrôle génétique et cellulaire de la mise en place du plan d'organisation de la fleur

Etude de la ramification chez le Pois
Etude de la ramification chez le Pois

faisant suite aux études classiques de décapitation et de physiologie, l'approche génétique chez le Pois - et quelques autres espèces modèles - a conduit à l'identification d'une nouvelle classe d'hormones végétales, les strigolactones

Méthodes d'imageries pour l'étude de la morphogenèse végétale

Les différentes méthodes sont décrites de façon succinte avec une image à l'appui.

Localisation des cellulose synthases et des molécules de tubuline
Localisation des cellulose synthases et des molécules de tubuline

Molecules of cellulose synthase, the enzyme that produces cellulose, follow microtubule “tracks” in growing plant cells. Each image in this set consists of 30 frames, taken at 10 second intervals, laid on top of one another to track the motion of fluorescent molecules. Cellulose synthase (green, panel A) and tubulin, the protein that makes up microtubules (red, panel B), are highly correlated, especially in the areas marked with arrows. Very little of either molecule is found inside the area marked with brackets. The third image (panel C) shows both panels superimposed on each other. (American Association for the Advancement of Science, Science Express, April 20, 2006 online issue)

Dimère de tubuline
Dimère de tubuline

La tubuline alpha est en vert et la tubuline beta en bleu. En rouge figurent les principales mutations connues provoquant des hélices gauches et en orange les hélices droites. Les mutations ayant des conséquences sur le phénotype macroscopique se situent le plus souvent dans la zone de contact des deux sous unités. Le modèle de tubuline utilisé est celui du cochon.

Mutants Lefty
Mutants Lefty

Le phénotype Lefty à l'échelle macroscopique et microscopique. Image provenant du numéro 417 de la revue Nature du 9 mai 2002.

Dimère de tubuline et microtubule
Dimère de tubuline et microtubule

D'après http://coproweb.free.fr/pagphy/physioan/ch7s2.htm figure 7-31