Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Accueil

 

  • Un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le cancer dans le monde, publié le 3 avril 2003, recense, pour l’année 2000, 5,3 millions d’hommes et 4,7 millions de femmes ayant développé une tumeur maligne. Pour cette même année, 6,2 millions de personnes en sont mortes, soit 12% des quelque 56 millions de décès survenus dans le monde, toutes causes confondues.

  • Selon les auteurs de ce rapport, la fréquence des cancers pourrait augmenter de 50% pour atteindre 15 millions de nouveaux cas par an en 2020 contre 10 millions en 2000.
    En France, le cancer représente la première cause de mortalité chez les hommes (92.000 décès en 2000) et la deuxième cause de mortalité chez les femmes (58.000 décès en 2000). Il est responsable d'un décès sur 3 chez les hommes et un décès sur 4 chez les femmes.

  • L’oncologie est un domaine scientifique qui intéresse de très nombreuses équipes des différents organismes de recherche. Enfin, la cancer est devenue grande cause nationale en 2003 et de nombreuses initiatives se poursuivront jusqu’en 2007 dans le cadre du Plan Cancer.

  • Tous ces éléments concourent à faire de cette maladie une composante majeur de notre société. Pourtant ce sujet reste très peu débattu et enseigné dans les collèges et lycées français. Cette absence dans l'espace scolaire ne peut qu'accentuer les craintes et les incompréhensions face à un mal aux multiples dimensions.

  • L'éducation à la santé est un enjeux majeur de l'école pour les prochaines années et le cancer est une composante incontournable en terme de santé publique. Ces deux éléments méritent certainement l'organisation de journées de réflexion pour les acteurs du monde éducatif.