Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biologie cellulaire et moléculaire / Dynamique cellulaire / Enseigner / html / Représentation de la cellule

Représentation de la cellule

Représentation de la cellule (version pdf)

L’objectif de cette recherche est de caractériser et de structurer l’ensemble des représentations relatives à la cellule pour des élèves de lycée. On dégage ainsi une vision synthétique de la cellule, unité de fonction et de construction de l’organisme. Cette étude se construit à partir d’un article mexicain* effectué sur un échantillon important d’élèves et dans un champ scientifique très large. L’adaptation consiste à réduire le champ scientifique d’investigation et l’échantillon étudié, mais l’outil méthodologique a été conservé. En effet, deux questionnaires ont permis d’explorer les conceptions de 58 élèves d’un lycée de la région parisienne.

L’exploration s’est réalisée au niveau des rapports entre les cellules et l’organisme qui les abrite. La vision anthropomorphique, les rapports fonctionnels, les divisions cellulaires et la construction de l’organisme sont quelques axes scientifiques importants qui structurent cette recherche.
L’analyse des résultats a permis de dégager une grande diversité de représentations qui ont pu être regroupées en différents profils dont la synthèse à abouti à la construction d’une vision générale et synthétique de la cellule dans l’organisme.
La cellule apparaît comme :

  • hyperdynamique par sa capacité de division illimitée,
  • omniprésente par sa présence dans tous les tissus
  • isolée par son incapacité à communiquer.

C’est donc une cellule surdimensionnée qui structure les modèles explicatifs apparus dans cette étude.

Apparu au cours de cette recherche et permis par un tri croisé des réponses en fonction du niveau (première et terminale), la persistance des conceptions au cours de l’apprentissage pourrait s’expliquer par le maintien d’un système de pensée faisant obstacle.

Enfin, même si cette recherche apporte un « éclairage » synthétique sur cet objet scientifique central qu’est la cellule, le contexte de cette recherche (faible échantillon, temps limité et outil méthodologique unique) doit être pris largement en compte au moment de l’analyse des résultats.

*(« Representation of the cell and its processes in high school students : an integrated view »Fernando Flores, Cognitive Pedagogy and Science Learning Department, Instruments Centre, Ma Eugenia Tovar , Sciences and Humanities College, South Campus and Leticia Gallegos, Cognitive Pedagogy and Science Learning Department, Instrument Centre, Universidad Nacional Autonoma de Mexico, (UNAM), Mexico.In Internationnal Journal of Science Education, 2003, vol. 25, no. 2, 269-286.)