Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / EDD / Dispositif climat, énergie et développement / Actualités 2005-2008 / La conférence de Paris vue par le quotidien "Le Monde" : février 2007

La conférence de Paris vue par le quotidien "Le Monde" : février 2007

Par jeanjacquot — Dernière modification 05/12/2016 10:03
Suivi de l'actualité, à travers les articles du quotidien "Le Monde" durant la période qui a précédé et suivi la conférence et la remise du rapport du GIEC à Paris. Les articles sont classés du plus récent au plus ancien. Une analyse simple permet de cibler leur utilisation en classe. Des liens permettent d'accéder aux ressources à exploiter en classe. Proposition de SPC-Lyon (Académie de Lyon).

 

21 février 2007 : La prochaine bataille du climat (par Stéphane Foucart)

D’après le rapport du GIEC, il n’y a aucune ambiguïté, le changement climatique et bien lié aux activités humaines. Une des solutions pour atténuer ce réchauffement s’appelle « la géo-ingénierie globale ». C’est une technique controversée. L’article cite l’exemple proposé par Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, dont l’idée est d’injecter une grande quantité de particules dans la stratosphère. Ainsi, comme dans une grande éruption volcanique (exemple du Pinatubo en 1991), la température terrestre globale peut baisser. Il faut cependant prendre garde aux conséquences indirectes et imprévisibles que peut avoir ce type de technique.

Voir aussi l'article du magazine "la Recherche" d'août 2006, à la fin du dossier Climat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15 février 2007 : La climatologie n'est pas la météo (par Jacques Treiner, physicien à l'université Pierre-et-Marie- Curie - Paris-VI )

Article en réponse à celui de Serge Galam (7 février 2007). Il rappelle que le lien entre les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique existe bien. Il se base sur les lois de la physique (modèle de l'effet de serre atmosphérique). Les modèles ainsi établis ont déjà été validés lors des précédents rapports. Malgré les incertitudes prises en compte dans les modèles, le réchauffement est certain. Ce changement est le premier de cette envergure, il est mondial et durable.

 

13 février 2007 : Comment croître sans polluer la planète ? (par Sylvie Kauffmann)

Beaucoup de pays émergents connaissent une forte croissance, qui implique une augmentation importante des véhicules, des besoins énergétiques et donc de la pollution. M. Sen, prix Nobel d’économie, rejette ce lien entre la croissance et pollution. Car, selon lui, le développement implique une responsabilisation. Cependant, les pays émergents veulent bien faire des efforts à condition que les pays riches en fassent aussi.

 

11 février : Une plante du désert pour remplacer les puits de pétrole (par Luc Ihaddadène)

Le TERI, Institut de l’énergie et des ressources de New Dehli, a lancé un programme ambitieux pour intensifier la culture de jatropha. Cette plante, qui pousse en milieu semi aride, produit une huile qui peut facilement se transformer en biocarburant.

 

7 février : Pas de certitude scientifique sur le climat (par Serge Galam, chercheur au CNRS)

Discussion et controverses sur le rapport du GIEC. Le lien existe-t-il vraiment entre le réchauffement climatique observé et les activités humaines ? L’humanité doit-elle faire des efforts pour diminuer sa production de gaz à effet de serre ? L’auteur met en garde contre les consensus entre les scientifiques et les politiques…

Voir également les propositions pédagogiques à partir de l'enquête 2005 de Naomi ORESKES sur l'existence d'un consensus scientifique sur le réchauffement, médiatisé par le film d'Al Gore "Une vérité qui dérange" (2006)

 

6 février 2007 : Agir pour le climat (Editorial)

Retour sur la conclusion pessimiste de la réunion du GIEC: les solutions à envisager, difficiles mais nécessaires.

 

6 février 2007 : Quarante-six pays appellent à créer une ONU de l'environnement (par Hervé Kempf)

Bilan de la conférence de Paris qui a suivi celle du GIEC. 46 pays ont signé un texte préconisant un développement écologique. Cependant des pays clefs comme la Chine, les USA et l’Inde ne l’on pas signé.

 

6 février 2007 : Le futur patron de Total envisage de se diversifier dans le nucléaire (par Jean-Michel Bezat)

En marge de la remise du rapport du GIEC, Total change de président et compte diversifier ses investissements dans le nucléaire mais aussi dans les énergies renouvelables. A noter que le groupe Total a dégagé 12 milliards d’euros de bénéfices en 2005.

Voir aussi nos travaux pédagogiques en cours sur le positionnement de Exxon Mobil dans le dossier du réchauffement climatique et le réseau d'influence scientifique et politique que la compagnie aurait construit...

3 février 2007 :4 articles sont liés à la parution définitive du rapport du GIEC.

Le réchauffement est dû aux activités humaines (par Stéphane Foucard)

Analyse du rapport du GIEC. Deux points à retenir : d’ici 2100 la température moyenne de la Terre augmentera de 1,8 à 4°C et le niveau des océans s’élèvera de 28 à 43 cm. Le lien entre les rapports précédents et l’évolution du climat montre la fiabilité des travaux du GIEC.

Les scientifiques entérinent la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique (par Hervé Kempf)

Aucune ambiguïté sur le lien entre le réchauffement climatique et les activités humaines...

Les prévisions passées étaient un peu trop optimistes (par Stéphane Foucard)

Jacques Chirac appelle à une triple " révolution " pour sauver la Terre (par Béatrice Gurrey)

 

1 er février 2007 : Environnement : les mots de M. Chirac (par Gaëlle Dupont)

Article politique en lien avec la conférence de Paris organisée le 2 et 3 février 2007. Il fait le bilan des actions menées sous la présidence de M. Chirac.

 

1 er février 2007 : Le lien entre cyclones et réchauffement climatique figure au coeur des débats du GIEC (par Stéphane Foucart)

 

Les mots « probable » et « vraisemblable » illustrent les liens entre l’augmentation du nombre de cyclones et de celle des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Cette question fait encore débat au sein de la communauté scientifique. D’autant plus que l’activité cyclonique a été relativement faible en 2006.

 

31 janvier : les experts sont plus pessimistes sur l’évolution du climat (par Hervé Kempf)

Début de conclusion sur le rapport du GIEC. La température globale augmenterait de 3 à 4,5°C d’ici 2100. L’article analyse le document de travail des experts du GIEC ainsi que l’organisation et l’établissement du rapport final.

30 janvier 2007 : deux dossiers sont consacrés au changement climatique (par Hervé Kempf, Stéphane Foucart, Antoine Reverchon, Adrien de Tricornot, Florence Amalou et Yan Cauchard)

 


p22 et 23 , "Le Monde" , 30 janvier 2007

Lors de l’ouverture de la conférence de Paris

une série d’articles a été publiée.

pp. 22-23 focus

p. 2 et p. 3 du supplément économie.

En voici les pistes à exploiter

PEDAGOGIE :

 

Article 1- Changement climatique : les politiques interpelés

L’article.

Il s’agit d’un article avec une illustration très détaillée sur les conséquences du réchauffement.

 

Les données des précédents rapports du GIEC ont été confirmées par l’évolution du climat des 5 dernières années. Le rapport 2007 prend en compte des modèles améliorés. Il reste cependant des questions : par exemple sur le Gulf Stream et l’intensité des cyclones. Des problèmes climatiques et économiques seront accentués si le réchauffement dépasse un seuil de 2°C.

 

Des mesures sont envisagées et sont à confirmer. Par exemple en France la division par 4 des émissions de gaz à effet de serre avant 2050.

L’illustration

Différents thèmes sont abordés comme : la fonte des glaces, l’augmentation du taux de CO2, l’augmentation du niveau des océans, l’augmentation de l&rrsquo;intensité des cyclones, les modifications du cycle du carbone et la diminution de la surface du permafrost.

 

Article 2- Un risque d’emballement des températures

 

Etude du lien entre les températures et le taux de CO2. L’un implique l’autre et réciproquement. Différents scénarios sont passés en revue pour expliquer ce phénomène de rétroaction.

 

Infographie : Scénarios catastrophes (d’après le rapport de Sir Nicholas Stern, p57, en anglais, très bien documenté au niveau scientifique et économique).

 

Cette illustration montre les impacts d’une augmentation de température et du taux de CO2 sur : l’alimentation, l’eau, les écosystèmes, les événements climatiques extrèmes , les impacts irréversibles.

Article 3- Une opération réussie de lobbying scientifique pour alerter l'opinion publique

 

Cet article reprend:

  • L'historique de la prise en compte du changement climatique. Comment faire communiquer les scientifiques et les politiques ?
  • La création du GIEC, l’impact de ses rapports, son efficacité. Le protocole de Kyoto.
  • Les 4 groupes du GIEC : celui sur état des connaissances, l'analyse des impacts, l'étude des mesures d’adaptation et les mesures des gaz à effet de serre.

 

Dossier économie : s’alimenter, se déplacer et se loger en polluant moins.

 


p2 et 3 , "Le Monde" ,supplément économie, 30 janvier 2007

 

 

Deux pages complètes avec 6 articles consacrés à ce thème. Une bonne base de travail UTILISABLES par nos élèves.

 

En résumé : 47% des émissions de CO2 sont dues à des utilisations d’énergies pour des fins privées. L’ensemble est réparti en majorité sur l’habitat et les transports. Quels sont les moyens pour inciter les consommateurs à diminuer ces émissions ?

 

Des solutions existent. Voici, par exemple quelques démarches à suivre : Baisser le chauffage de 2°C, rénover les isolations, diminuer les trajets en voiture, consommer des légumes de saison et proches de leur lieu de production.

 

 

Une illustration accompagne ces articles : plusieurs diagrammes sont facilement exploitables dont : les émissions de gaz à effet de serre par secteur d’activité,  la consommation d’énergie par secteur d’activité.

Source  IFEN. (Ce lien permet d'obtenir des fichiers  type "xls" )

 

Un article décrit un exemple de maison autonome réalisée avec beaucoup d’astuces et quelques investissements. Les propriétaires ne paient plus de facture d’électricité, plus de facture d’eau, sans pour autant ne pas profiter  des conforts de la vie moderne.

 

Il est possible d’exploiter également l’interview de Jean Pierre Tabet, responsable de la mission changement climatique à l’ADEME (voir le dossier sur l'effet de serre). Il analyse les choix énergétiques des foyers.

 

29 janvier 2007 : Climat : Le trou noir de l’après 2012

Interview de Christian de Perthuis (responsable de la mission climat à la caisse des dépots et des consignations) par Cécile Ducouturieux et Hervé Kempf.

Il cite les permis d’émission de CO2. proposé par l’ONU, en particulier le MDP (Mécanisme pour un développement propre), qui permet aux Etats de racheter des droit d’émissions à ceux qui n’ont pas dépassé leur quotas. Ces mesures souffrent d’absence de visibilité pour l’après 2012. D’autres incertitudes sont à prendre en compte comme le comportement des Etats-Unis et ceux des pays émergents comme la Chine.