Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / EDD / Climat, énergie et développement / Mises en scène pédagogique / Débattre en classe / Débattre en classe autour du film d'Al Gore

Débattre en classe autour du film d'Al Gore

SES-Lyon (Académie de Lyon) propose un support pédagogique pour travailler avec les élèves sur le film d'Al Gore "Une vérité qui dérange"...
  1. Enjeux d’apprentissage et thème :
    Objectif général : préparer un débat en français puis en anglais sur le thème « global warming » ; la place du citoyen dans la lutte pour un développement durable ;
  2. Contexte :
    Dans le cadre de l’ECJS : Préparer les élèves de TES à un débat sur la citoyenneté au regard de la problématique du développement durable;
  3. Déroulement :
    Objectif : préparation à la projection du film d’Al Gore : « Une vérité qui dérange » au cinéma suivie d’un débat d’une heure à partir du questionnaire (ci-dessous) distribué aux élèves ;
    Distribution d’un texte adapté de différents articles parus dans la presse anglo-saxonne  pour un deuxième débat d’une heure en anglais ;
    www.climatecrisis.net/takeaction/

    www.climatecrisis.net/aboutthefilm/

    www.climatecrisis.net/thescience/

    movies.yahoo.com/movie/

    Le professeur d’anglais renforcé fournit pour ce faire un polycopié des termes et expressions utiles et exploitables sur ce thème.
  4.  Autres supports éventuels :
 
 

**********************************************************************************************
Présentation du film :

Film documentaire américain, réalisé par Davis Guggenheim : Avec Al Gore, Charles Berling
Durée : 1h 38min. 
Année de production : 2006
Projection au « Toboggan  Décines »le 15/12/06 à 9h30
Titre original : An Inconvenient Truth


L'humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s'accordent pour dire qu'il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire - un dérèglement majeur du système climatique qui entraînerait des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse, des vagues de chaleur meurtrières.

Cette catastrophe d'une ampleur sans précédent, nous en serions les premiers responsables ; nous seuls pouvons encore l'éviter.

« Une vérité qui dérange » a choisi d'illustrer et de relayer l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis pour persuader ses concitoyens de l'urgente nécessité de réagir à cette crise.
"Une Vérité qui dérange" prisé par les festivals a fait un tabac au Festival du film de Sundance. Sa présentation lors de la 22ème édition du célèbre festival américain, a suscité trois standing ovation de la part du public. [...]"Un avertissement au Monde " (" A global warning"), il est aussi passé au festival de Cannes et était le film d'ouverture au 27ème Festival International du Film de Durban le 14 Juin 2006. An Inconvenient Truth a été le documentaire le plus populaire au Brisbane International Film Festival de 2006.

En France, Yann Arthus-Bertrand a déclaré : « C'est un film très bien fait, à l'américaine, avec de l'humour, des applaudissements... En deux heures, il en fait plus pour l'environnement que moi en dix ans !». Le film a rapporté plus de 23 millions de dollars en date du 6 septembre 2006, ce qui en fait le troisième documentaire le plus vu au cinéma jusqu'ici (après Fahrenheit 9/11 et La marche de l'empereur).

Al Gore a indiqué que « 100 pour cent des bénéfices du livre et du film sont consacrés à une nouvelle campagne éducative bipartisane pour promouvoir encore plus le message au sujet du réchauffement global ». Tandis que Paramount Classics, la société de production engage 5% des bénéfices sur le film des salles de cinémas à un groupe d'action, Alliance for Climate Protection, consacré à l'organisation de structures afin d'étendre la prise de conscience des citoyens à ce sujet.

Cependant, le film a été controversé comme le prouve un article publié en août 2006 dans le  Wall Street Journal :une vidéo de YouTube tourne en dérision Gore et le film : elle est intitulé " Al Gore's Penguin Army ", "l'armée de pingouins d'Al Gore" Cette vidéo aujourd’hui interdite aurait été produite par une compagnie ayant  des liens avec Exxon Mobil aussi bien que le parti républicain (voir Al Gore's Penguin Army video controversy Wikipedia) .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Questionnaire:

Dans le film et le livre l'accompagnant, Al Gore cite beaucoup d'études scientifiques pour soutenir la revendication que le réchauffement climatique est réel et en grande partie causé par l'homme :

  1. Quels sont les outils utilisés dans le film pour mettre en évidence le phénomène de réchauffement climatique et  ses dangers ?
  2. Le film inclut beaucoup de réfutations des arguments de ceux qui doutent de l'importance ou de la réalité d'un réchauffement de la planète. Donnez en des exemples.
  3. Comment met-il en évidence le rôle négatif de la conjuration des pouvoirs politiques et économiques ?
  1. Le film évoque des moyens simples pour limiter la consommation d’énergie ; lesquels ?
  2. Le documentaire se conclut- il en annonce de catastrophe inévitable ou propose -t-il des solutions réalistes ?
  3. Que vous inspirent les échanges Bush -Al Gore sur le sujet ? (étude en cours d'anglais)

    Bush gives thumbs down to Gore's new movie © 2006 The Associated Press.

    “President says he's unlikely to watch documentary on global warming”; But “Bush should watch it”, Gore shot back; the former Democratic vice president offered to come to the White House any time, any day to show Bush either his documentary or a slide show on global warming that he’s shown more than 1,000 times around the world. “The entire global scientific community has a consensus on the question that human beings are responsible for global warming and he (G.W. Bush) has today again expressed personal doubt that that is true,” Gore said in an Associated Press interview from France where he attended the Cannes Film Festival. Bush and Gore have had bitter disagreements about the environment and other issues. Bush defeated Gore in a disputed presidential election that was finally settled by the Supreme Court in 2000.Gore’s documentary chronicles his efforts to bring greater attention to the dangers of climate change.

     

     “New technologies will change how we live and how we drive our cars, which all will have the beneficial effect of improving the environment,” Bush said. “And in my judgment we need to set aside whether or not greenhouse gases have been caused by mankind or because of natural effects and focus on the technologies that will enable us to live better lives and at the same time protect the environment.”

     

    But Gore said the causes of global warming should not be ignored.

     

    “Why should we set aside the global scientific consensus,” Gore said! “Is it because Exxon Mobil wants us to set it aside? Why should we set aside the conclusion of scientists in the United States, including the National Academy of Sciences, and around the world including the 11 most important national academies of science on the globe and substitute for their view the view of Exxon Mobil. Why ?”