Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / EDD / Dispositif climat, énergie et développement / Controverses Homme-Climat / 2003 : Changements climatiques et sécurité nationale des Etats-Unis

2003 : Changements climatiques et sécurité nationale des Etats-Unis

Par urgelli, publié le 11/04/2007, mise à jour le 05/12/2016
Un rapport commandé par le Ministère de la Défense des États-Unis en octobre 2003...
Ce rapport présente le scénario d'un brusque changement de climat (surprise climatique) et ses implications pour la sécurité nationale des États-Unis. Il a été présenté en octobre 2003 par Peter Schwartz et Doug Randall.

Les références scientifiques sur lesquelles se sont appuyés les auteurs sont disponibles dans le rapport. Ils ont alors imaginé ce qu'ils appellent "l'impensable" : les conséquences pour la sécurité des nations-unis d'un scénario récemment controversé établissant des relations entre le courant océanique Gulf Stream, le réchauffement climatique globale et la régulation des climats de l'hémisphère nord :

"Le but de ce rapport est d'imaginer l'impensable - de repousser les frontières de la recherche actuelle sur les changements climatologiques pour mieux comprendre les implications possibles pour la sécurité nationale des États-Unis.
Nous avons interrogé les meilleurs scientifiques dans le domaine de la climatologie, conduit des recherches complémentaires et revu plusieurs fois le scénario avec ces experts. Les scientifiques appuient ce projet, mais avertissent que le scénario dépeint une situation extrême sur deux points importants. Premièrement, ils suggèrent que les événements que nous décrivons arriveraient plus vraisemblablement localement, plutôt que globalement. Deuxièmement, ils disent que l'ampleur des événements pourrait être beaucoup moins importante.
Nous avons créé un scénario de changement climatique qui, bien que n'étant pas le scénario le plus probable, est plausible, et pourrait mettre au défi la sécurité nationale des États-Unis de telle façon qu'il devrait être pris en compte dès maintenant."

Des conséquences géopolitiques sont alors proposées, entre science et fiction, à relier au scénario de la production hollywoodienne "The Day after tomorrow" (2004), comme dans un article de Nature* qui a accopagné la sortie du film en mai 2004 et qui s'interrogait sur la possible manipulation de l'opinion publique américaine par Roland Emmerich, auteur de ce film, dans le contexte international de la ratification du protocole de Kyoto.

Le rapport complet en français, de 25 pages, est disponible ci-dessous au format pdf.

* " Film Making heavy weather", Myles Allen, Nature Vol. 429, pp. 347-348, 27 May 2004, Books and Arts