Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / EDD / Dispositif climat, énergie et développement / Controverses Homme-Climat / Les français prêts à agir contre le réchauffement climatique ?

Les français prêts à agir contre le réchauffement climatique ?

Par urgelli, publié le 06/03/2007, mise à jour le 05/12/2016
Les Français se disent prêts à faire des efforts dans leur vie quotidienne pour lutter contre le réchauffement climatique, selon un sondage réalisé par l'institut TNS-Sofres pour Le Pèlerin magazine....

Dans l'article Le Monde du 29 janvier 2007 "Les scientifiques au chevet de la planète menacée par la bombe climatique"
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3228,36-860755@51-853716,0.html

Enquête réalisée par téléphone les 17 et 18 janvier 2007 pour le magazine Pèlerin auprès d'un échantillon national de 1000 personnes, représentatif de l'ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d'agglomération.

"Une large majorité de Français se déclarent prêts à agir : sur 7 gestes qui leur sont proposés, ils sont "tout à fait prêts" à en faire 4, et "tout à fait ou plutôt prêts" à en faire 5,5.


Leur ardeur varie toutefois selon les gestes proposés : 93 % sont prêts à trier systématiquement leurs déchets, mais cette proportion tombe à 61 % pour utiliser moins souvent la voiture, ou consommer moins de viande (l'élevage, gros consommateur d'espace et de végétaux, est un important émetteur de gaz à effet de serre).

Les Français sont dans l'ensemble prêts à diminuer leur consommation d'électricité et d'eau (86 % et 84 % respectivement des sondés) et se déclarent disposés à utiliser les énergies renouvelables (chauffe-eau solaire...). En revanche, seulement 41 % sont "tout à fait prêts à utiliser moins souvent leur voiture qu'aujourd'hui", et 61 % "tout à fait ou plutôt" prêts à le faire. Le secteur des transports constitue la première source d'émissions de gaz à effet de serre en France avec un quart des émissions, devant l'habitat (23 %)".



Conclusion de ce rapport, en mai 2004 :
"Recent research by MORI on the eve of the release of the disaster film The Day After Tomorrow shows that most people in Britain do not share Tony Blair’s concern about the seriousness of global warming. This reflects the dominance of public concerns about international terrorism and other domestic issues, and a widespread feeling that trying to tackle global warming in Britain is a waste of time without international agreement (compounded by the US’s very public rejection of the Kyoto Protocol). Whilst most people in Britain have heard of global warming – and most regard climate change as an important environmental issue – there is a need to raise public understanding of this issue and of the UK’s role in tackling it."
  • A noter également dans cet article du quotidien Le Monde des informations sur le fonctionnement du Groupe Intergouvernemental d'Experts du Climat (GIEC) qui préparait au même moment son quatrième rapport publié le vendredi 2 février 2007.
  • Voir aussi la veille sur les articles Climat du quotidien Le Monde qui ont accompagné la semaine du GIEC et la conférence de Paris.