Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Interview de Clotilde Marin

Par jauzein — Dernière modification 16/02/2016 16:53
Questions à Clotilde Marin-Micewicz, membre de l’équipe nationale de la main à la pâte(INRP). Cursus :Enseignante du primaire, maître-formateur, conseillère pédagogique de circonscription. Interview : Françoise Jauzein (INRP-ACCES), avril 2008.

 

 

 

Madame Marin-Micewicz assure actuellement une mission de coordination nationale sur le Centre pilote de La main à la pâte, de Saint Etienne, et participe aux actions des centres pilote de Chateauneuf du pape et Macon

Elle participe également à la conception d’activités de formation  destinées à aider les formateurs d’enseignants du premier degré.

Ces séquences de formation, sont testées avant d’être mises en ligne sur l’espace Formation du site de LAMAP.

http://www.inrp.fr/lamap/?Page_Id=1117

 

Quelles sont les modalités de fonctionnement du centre pilote de La main à la pâte situé à Saint Etienne ?

 

Dans le cadre de Pollen, projet européen  de Lamap , initié par G Charpak, c’est la ville de  Saint Etienne qui a été choisie en France. Chacun des 12 pays participants au projet ayant également sélectionné une ville. C’est un projet de 3 ans au cours duquel les coordonnateurs des 12 centres se rencontrent tous, une fois par an et échangent régulièrement.
Chacune de ces villes possède sa propre dominante : lien aux familles, pratique  pluri-disciplinaire, arts ou sciences. La ville de Saint Etienne est spécialisée dans l’accompagnement scientifique des enseignants du primaire.

Ce centre a pour partenaires principaux : L’Inspection académique de la Loire, l’IUFM de Saint Etienne, la Ville de St Etienne, Saint Etienne Métropole, (Mairie,) la main à la pâte  l’Ecole des Mines et le CCSTI La Rotonde (intégré dans l’école des mines). Une coordinatrice locale du projet Pollen travaille au CCSTI.

La cible de ce projet est constituée d’enseignants du primaire volontaires (actuellement quelques circonscriptions représentant environ 125 enseignants, mais une extension à trois nouvelles circonscriptions du département est soutenue par le comité de pilotage dont l’Inspection Académique de la Loire).
 

L’objectif est de mettre en place (de) l’enseignement de sciences dans les classes  selon les principes de l’investigation, de la maternelle au CM2, grâce à différents modules.
Un cahier d’expériences est parallèlement mis en place pour chaque enfant.

Ces modules ( au nombre de 35 actuellement) et leurs mallettes de matériel, sont prêtés au enseignants et tournent de classe en classe dans le cadre d’une rotation planifiée.

Ces modules correspondent à un ensemble des séquences pédagogiques d’environ 45 minutes chacune (en moyenne deux par semaine), constituant une progression cohérente sur un thème donné.
Ce type de travail avec des modules n’est pas commun au 12 centres du projet Pollen.

Une collection de ces modules mis en œuvre dans les classes est en cours de réécriture, de manière à améliorer leur qualité sur le plan scientifique et pédagogique (construction).

 

Le centre de Saint Etienne intervient aussi dans l’enseignement des sciences au primaire grâce à un accompagnement pédagogique et scientifique d’autant plus important que la formation continue en sciences, même pour les enseignants du projet Pollen, est assez  réduite : 2 à 3 jours annuels plus une ou quelques animations pédagogiques de circonscription..

Dix sept postes de maîtres-ressource, dans le département de la Loire, ont été affectés à cet accompagnement. Ces maîtres sont des enseignants du primaire qui bénéficient d’un « stage filé » tout au long de l’année, encadré  par le groupe pollen (IEN/ CPC/formatrice pollen/ coordinatrice pollen).
Une douzaine d’accompagnateurs scientifiques ; polytechniciens (qui font leur stage civil dans le cadre de la main à la pâte) ou doctorants de l’école des mines, intervient également dans cet accompagnement, en amont, pendant et après les séances scientifiques en classe. Ils suivent les maîtres, assistent les séances , inter agissent avec les enfants également, participent à la gestion du prêt (réassort de modules) participent à la relecture et amélioration des modules…

 

Les enseignants bénéficient de 3 jours de formation sur l’année, qui sont actuellement consacrés  principalement à une formation à la démarche d’investigation , une réflexion sur la mise en place et l’ exploitation du cahier d’expériences et des écrits documentaires, et une réflexion sur le travail en collaboration avec un accompagnateur.

Les modules scientifiques leur sont présentés en amont, en fin d’année scolaire précédente, leur prise en main se fait avec l’aide des maîtres-ressources qui eux ont eu un temps de formation pour se familiariser avec les sujets traités et le matériel proposé.