Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Génétique moléculaire et évolution / Accompagnement pédagogique / Accompagnement au lycée / Covid-19 / Evolution clonale / 6. Evolution du nombre de mutations au cours du temps

6. Evolution du nombre de mutations au cours du temps

Par Naoum Salamé Dernière modification 19/06/2022 17:10

6. Evolution du nombre de mutations au cours du temps

Les chercheurs ont calculé pour chacun des milliers de génomes séquencés, le nombre de sites où le génome séquencé différait du génome de référence chinois. Cela revient à déterminer le nombre de mutations qui ont eu lieu durant l’histoire évolutive de chaque virus à partir de l’ancêtre commun à tous les virus.

Les dates indiquées en abscisse permettent de connaître la date où tel ou tel génome viral a été séquencé. La couleur de chaque cercle représentant un virus est fonction du mois où il a été recueilli chez un individu.

 

Exploitation pédagogique

- Expliquer la variabilité du nombre de mutations dans les génomes des virus séquencés à la même période.

- Expliquer en quoi cette figure conforte la notion que la diversié génétique dans un clone résulte de l’accumulation de mutations successives dans les différents éléments du clone.

- Indiquer ce que représente la ligne noire et à partir de là calculer le nombre de mutations affectant le génome viral en un an.

La mutation est un phénomène aléatoire qui peut affecter un virus et pas un autre. Un virus présent à un moment donné peut provenir d’une lignée ayant subi peu de mutations alors qu’un autre peut appartenir à une lignée où les mutations ont été nombreuses.

La variabilité génétique de la population de virus présente à un moment donné augmente avec le temps, ainsi que le pourcentage de virus ayant lun grand nombre de mutations. Cela est conforme à l’idée d’accumulation de mutations successives dans le génome de certains virus.

La ligne noire traduit l’évolution du nombre moyen de mutations présentes dans les génomes d’une population de virus à un moment donné. Cinq mois à partir de l’apparition en Chine de ce nouveau virus, il est de 10 mutations. Cela indique une moyenne de 24 mutations par an soit 2 mutations par mois. Comme le génome du Sars-CoV-2 comprend environ 30000 nucléotides, cela correspond à environ une mutation pour 1000 nucléotides en un an.