Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Nature de l’association

Par salame — Dernière modification 19/09/2017 09:35

Nature de l’association entre l’Elysia et les chloroplastes de l’algue Vaucheria

1 - La Vaucheria est-elle indispensable au mollusque durant toute la vie de ce dernier

Quinze jours après leur métamorphose des Elysies juvéniles ont élevées dans une eau de mer artificielle et en l’absence de filaments de l’algue Vaucheria dont elles se nourrissent. A ce moment-là les Elysies sont bien vertes. Ces Elysies ont été éclairées 14 heures par jour. Les chercheurs ont constaté que les Elysies, bien que soumises à un jeûne, ont achevé normalement leur croissance, se sont reproduites et ont eu une durée de vie normale.

2 - Les échanges gazeux de l’Elysie en fonction de l’intensité lumineuse

Les chercheurs ont quantifié les échanges de dioxygène d’Elysies adultes  avec leur environnement en fonction de l’intensité lumineuse à laquelle ont été soumis les animaux. Le tableau indique les résultats obtenus :

 

Intensité lumineuse (en % de l’intensité maximale)

100%

50%

25%

10%

0%

Intensité des échanges de O2 (µmolO2 /mgchl/h)

+17

+12

+6

+0,5

-7

 + correspond à un dégagement de dioxygène ; - à une absorption de dioxygène

3 - Les échanges de dioxygène des ELysies au cours de leur vie.

Les chercheurs ont étudié les échanges d’O2 des mollusques durant leur vie. Il s’agit d’animaux élevés dans une eau de mer artificielle et soumis à un jeûne (pas d’apport de filaments d’algue) à partir d’une quinzaine de jours après leur métamorphose. Ces échanges ont été mesurés en plein éclairement d’une part( photosynthèse apparente) et à l’obscurité d’autre part (respiration). Le graphique illustre les résultats obtenus.(voir graphique joint).

elysia pho.jpg

La photosynthèse brute a été calculée en additionnant photosynthèse apparente et respiration.

 Remarque :

Des chloroplastes isolés de l’algue Vauchéria, placés dans un milieu physiologique, gardent leur structure et restent capables d’effectuer les réactions de la photosynthèse pendant une dizaine de jours, puis ils se dégradent et cessent d’être fonctionnels.