Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Sars-CoV-2 et l'inéluctable évolution des génomes

Par Naoum Salamé Dernière modification 25/10/2020 11:28

Introduction

Dans la partie « Génétique et évolution », une originalité du nouveau programme de terminale spécialité SVT est de proposer l’étude de « L’inéluctable évolution des génomes au sein des populations ». A vrai dire, il s’agit d’une synthèse mobilisant les acquis sur l’évolution. On propose de partir d’un modèle théorique d’évolution des génomes des populations d’eucaryotes à reproduction sexuée, le modèle de Hardy-Weinberg. Ensuite, on analyse des populations naturelles pour voir si elles sont en accord avec ce modèle. Si elle ne le sont pas, on recherche les facteurs qui l’expliquent : mutations, faible effectif et dérive génétique, sélection naturelle.

Il est évident que les donnés sur l’évolution des génomes des populations de Sars-CoV-2 n’entrent pas strictement dans ce cadre puisque les virus n’ont pas de reproduction sexuée. En revanche, l’apparition de coronavirus émergents comme le Sars-CoV-1, le Mers-CoV et, en décembre 2019, du Sars-CoV-2 pose le problème de l’origine de ces virus. Elle découle de l’évolution des génomes de coronavirus préexistants et constitue une traduction immédiatement perceptible de l’inéluctable évolution des génomes. En outre les mécanismes génétiques en cause, à savoir les mutations et la recombinaison génétique sont ceux en œuvre chez les eucaryotes à reproduction sexuée. Et la sélection naturelle est un facteur important d’évolution des génomes viraux. Enfin, cela pose le problème de la possibilité de genèse future de nouveaux virus pouvant être causes d’épidémies.

Origine et évolution du génome de Sars-CoV-2