Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Les expériences de fusion cellulaire

Les expériences de fusion cellulaire

Les hypothèses de Boveri n’ont pas eu beaucoup d’écho dans la communauté scientifique surtout chez les cancérologues.  Ce n’est qu’à la fin des années 60 que Harris, Klein et leurs équipes ont mis au point une technique, celle de la fusion de cellules, permettant de tester l’hypothèse de l’existence dans les cellules normales de gènes, s’opposant à l’entrée de la cellule dans un processus cancéreux (Gènes suppresseurs de tumeurs).

Ils ont réussi in vitro à faire fusionner des cellules normales (des fibroblastes) de souris  avec des cellules tumorales de souris, obtenant des cellules hybrides qu’ils ont cultivées. Ces cellules hybrides, du moins au début, ont un double stock de chromosomes.

Fusion cellulaire.JPG

D'après The Cell: A Molecular Approach. Geoffrey M Cooper. Boston University. Sunderland (MA): Sinauer Associates; .

On n'a représenté qu'une partie des garnitures chromosomiques des cellules ; le caryotype de la souris comprend 2n=40 chromosomes.

Ils ont ensuite injecté ces cellules hybrides à des souris de la même souche dont le système immunitaire avait été neutralisé par irradiation des animaux. Ils ont ensuite suivi le développement ou non de tumeurs chez ces souris. Le tableau ci-dessous indique les résultats obtenus.

Souche de cellules 

Type de celluleNB cellules injectéesEffet sur les souris

Ehrlich

Sans fusion

3100 % de souris avec tumeurs

 

Avec fusion (hybrides)

1.000.00010 % de souris avec tumeurs

 

Souche de cellules 

Type de celluleNB cellules injectéesEffet sur les souris

SEWA

Sans fusion

1000100 % de souris avec tumeurs

 

Avec fusion (hybrides)

1.000.0008 % de souris avec tumeurs

Souche de cellules 

Type de cellule

NB cellules injectéesEffet sur les souris

MSWBS

Sans fusion

50100 de souris avec tumeurs

 

Avec fusion (Hybrides)

1.000.00010% de souris avec tumeurs

 

Souche de cellules 

Type de cellule

NB cellules injectéesEffet sur les souris

A9

Sans fusion

1.000.000Aucune tumeur


Les souches Ehrlich, Sewa et Mswbs sont des cellules extraites de tumeurs chez la souris et mises en culture. A9 est une lignée de cellules normales.

En cultivant pendant un certain temps les cellules hybrides, les chercheurs ont constaté qu’il y avait une perte de chromosomes par ces cellules et que si on les injectait à des souris, celles-ci développaient avec une forte fréquence des tumeurs.