Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Le thymus

Le thymus est situé en avant du cœur, il involue à l’adolescence. C’est un organe entouré d’une capsule conjonctive et bilobé, chaque lobe est divisé en lobules. Dans les lobules, on distingue deux régions (figure 2) :

  • le cortex, la partie externe des lobules, qui contient les cellules lymphoïdes T immatures (appelés thymocytes) et en prolifération,
  • la médulla, sous le cortex, qui contient des cellules T plus matures.

Les progéniteurs des lymphocytes T, provenant de la moelle osseuse, se différencient selon un gradient dans le thymus, du cortex vers la médulla (figure 3).

Les thymocytes immatures, commencent par acquérir l’expression à leur surface d’un TCR (T Cell Receptor), et des deux marqueurs CD4 et CD8, et sont appelés « double positifs » de ce fait. Au cours de leur maturation dans le thymus, les lymphocytes T conservent le TCR, et ne vont conserver l’expression que d’un des marqueurs CD4 ou CD8. Ils sont alors nommés « simples positifs ».

Ce processus de maturation est accompagné de deux étapes de sélection avant la libération des lymphocytes T dans la circulation :

    - La sélection positive : seuls les lymphocytes T dont le TCR est capable de reconnaitre les molécules du CMH (Complexe Majeur d’Histocompatibilité) du Soi présentées par les cellules épithéliales sont conservées. Les cellules non sélectionnées meurent par apoptose et sont éliminées par les macrophages.

Cette sélection permet de conserver seulement les lymphocytes T capables de reconnaitre des antigènes dans un contexte restreint au CMH du Soi (les antigènes sont alors présentés par le CMH des cellules présentatrices comme les cellules dendritiques).

   -  La sélection négative a lieu plus profondément dans le cortex et dans la médulla, les lymphocytes T dont le TCR interagit trop fortement avec des antigènes du Soi, présentés par les cellules présentatrices d’antigènes, sont éliminés.

Cette sélection permet la destruction des lymphocytes T qui s’attaqueraient aux cellules de l’organisme (réactions auto-immunes).

 

Ainsi, les lymphocytes T matures libérés dans la circulation (moins de 5% des thymocytes, 95% étant éliminés au cours des deux étapes de sélection) sont capables de reconnaitre des antigènes présentés par le CMH, et ne sont pas autoréactifs.