Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Immunité et vaccination / Dossiers thématiques / Mémoire immunitaire / Diversité et caractéristiques des cellules immunitaires mémoires

Diversité et caractéristiques des cellules immunitaires mémoires

Diversité et caractéristiques des cellules immunitaires mémoires

 

  Une grande diversité de populations de lymphocytes mémoire

  À propos de la durée de vie des lymphocytes mémoire

  Bibliographie

    

Une grande diversité de populations de lymphocytes mémoire

 Au sein des lymphocytes, la mise en mémoire concerne aussi bien les LB que les LT CD4+ et les LT CD8+. De plus, au sein de chaque grande catégorie il existe différentes sous-populations de lymphocytes mémoire.

Par exemple, si l'on considère les LT CD8+ mémoire, différentes sous-populations mémoire se distinguent les unes des autres par leurs différents marqueurs membranaires.

Utilisation des marqueurs membranaires pour l'immunophénotypage

Marqueurs Lymphocytes T CD8+ naïfs Lymphocytes T CD8+ activés Lymphocyte T CD8+ mémoire

CD45 isoformeRO

- +++ +++

CD45 isoformeRA

+++ - -

CD44

- ++ ++

CD25

- +++ -

Tableau indiquant les différents marqueurs membranaires présents ou absents dans la membrane des différents lymphocytes T CD8+ chez l'homme

 

Cette diversité phénotypique s'accompagne d'une diversité fonctionnelle. Si tous les LT CD8+ mémoire montrent in vitro, après stimulation par l'antigène, une production plus importante et plus rapide de cytokines effectrices, des comportements contrastés sont mis en évidence in vivo. Chez l'homme, on reconnait, sur la base de l'expression ou non du récepteur de la chimiokine CCR7, deux sous-populations de LT CD8+ mémoire : il s'agit des TEM (effector memory T cells) et des TCM (central mémory T cells).

 

 
 
 
Phénotype
LT CD8+ naïfs 
LT CD8+ mémoire
sous-population TCM
LT CD8+ mémoire
sous-population TEM
CCR7
CD45RA+
CCR7+
CD45RA-
CCR7-
CD45RA-
Prolifération en réponse à l’antigène in vitro
++
+
Fonctions effectrices immédiates
interféron (IFN-gamma)
-
-
++
perforine
+
+++
+++

Tableau indiquant les particularités fonctionnelles de différents lymphocytes LT CD8+ chez l'homme

 

Au sein des LB, on distingue également plusieurs populations de cellules mémoire. Les LB mémoire (ou MBC, memory B cells) ont la capacité de proliférer et de se différencier rapidement en plasmocytes en réponse à l'antigène. En revanche, ils ne sécrètent pas d'anticorps, contrairement aux plasmocytes à longue durée de vie (ou LLPC, long-lived plasma cells), qui sécrètent eux des anticorps de façon constitutive mais ne prolifèrent pas. Les plasmocytes à longue durée de vie résident dans la moelle osseuse.

Pour résumer, on  observe  une grande hétérogénéité des populations mémoire. A cette occasion, on constate que les différents sous-types de lymphocytes mémoire ont acquis des propriétés effectrices qui les rendent plus efficaces que les lymphocytes naïfs.  

   

À propos de la durée de vie des lymphocytes mémoire

En comparaison avec un lymphocyte naïf ou effecteur, chaque lymphocyte mémoire possède une durée de vie plus longue, car chez lui la survie cellulaire est favorisée au détriment de l'apoptose.

Le mécanisme orientant les LT CD8+ mémoire vers la survie est bien identifié. Les LT CD8+ mémoire expriment des récepteurs de chimiokines (CCR7) qui leur permettent de se rediriger vers les organes lymphoïdes secondaires, où ils trouvent un micro-environement propice à leur survie : présence de cytokines comme l'IL-5 (survie et prolifération homostatique) et IL-7 (survie). De plus, les lymphocytes mémoire surexpriment, par rapport aux lymphocytes, des protéines anti-apoptotiques comme Bcl-2 et Bcl-XL.

 

 Bibliographie