Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Immunité et vaccination / Thématiques / Mémoire immunitaire / Mémoire immunitaire

Mémoire immunitaire

Définition et caractéristiques phénotypiques

 

Expérimentalement, on observe qu'une réponse secondaire à un antigène donnée est :

  • plus rapide

Dans le cas d'une réponse à anticorps, les LB prolifèrent et se différencient en plasmocytes plus rapidement que lors de la réponse primaire.

  • quantitativement plus efficace

La fréquence des LB spécifiques de l'antigène est plus grande que lors de la réponse primaire.

  Réponse primaire Réponse secondaire
Fréquence des LB spécifiques de l'antigène 1:104-1:105

1:102-1:103

  •  qualitativement plus efficace

Suite au processus d'hypermutation somatique (=diversification du répertoire d'anticorps) puis de survie sélective des cellules présentant les immunoglobulines les plus affines pour l'antigène (=sélection à l'échelle cellulaire), les cellules qui ont été "mises en mémoire" sont celles qui seront capables de produire des anticorps les plus efficaces.

Le phénotype immunitaire a donc évolué : les caractéristiques du répertoire immunitaire ne sont pas les mêmes avant et après la première rencontre avant l'antigène.