Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Cellules dendritiques et orientation de la réponse immunitaire

En fonction des types d'éléments étrangers rencontrés les cellules dendritiques orientent la réponse immunitaire adaptative vers une réponse contrôlée par les lymphocytes Th1 ou Th2 (IgE).

 Les cellules dendritiques sont des cellules présentatrices d'antigènes qui jouent donc un rôle clé d'articulation entre la réponse immunitaire innée et la réponse adaptative. Dans les ganglions, elles activent les lymphocytes T-CD4+ naïfs en leur présentant des peptides antigéniques.

Elles sont, par ailleurs, capables d'orienter cette réponse immunitaire adaptative. Elles possèdent différents types de récepteurs capables d'analyser les signaux de l'environnement. En fonction des récepteurs activés les cellules dendritiques modulent différemment l'activité des lymphocytes T.

  • Les récepteurs Toll et NOD reconnaissent des motifs dérivés de bactéries. Après avoir détecté des bactéries, les cellules dendritiques libèrent un facteur soluble (une cytokine): l'interleukine 12 qui favorise la différenciation des lymphocyte T en lymphocyte Th1
  • D'autres allergènes favoriseraient la production de lymphocytes Th2.
  • Les cellules dendritiques activent aussi la production de lymphocytes T régulateurs, via la libération d'interleukine 10 et de TGF-bêta

Les mCD et les pCD ne possèdent pas les mêmes TLR ( Toll Like Receptor) .

Ainsi les pCD  possèdent  des TLR7 et des TLR9 qui leur permettent  de réagir surtout aux virus (l' ARN viral est le ligand des TLR7 ) mais aussi aux bactéries (l'ADN bactérien est le ligand des TLR9)

Les mCD possèdent des TLR 1 , 5 , 6  ,8 , et surtout les TLR 2 , 3 et 4 c'est à dire presque tous les TLR sauf des TLR7 et des TLR9 qui eux sont exprimés par les pCD  .La réponse des CD est donc due à l'engagement des TLR de surface , chacun reconnaissant des types de molécules différentes de bactéries ou de virus.

Selon la nature des microbes présents et donc selon l'activation des types de TLR , différents types de populations de CD seront alors activées. Différents types de cytokines seront alors libérés qui induiront alors plutôt la voie Th1 ou la voie Th2.

 

 

                                          Les TLR des différentes cellules dendritiques
 TLRexprimesparCD
 source

 

 

Selon les TLR possédés par les différentes populations de cellules dendritiques , il y a libération de différents types de cytokines
Cellules dendritiques myéloïdesCellules dendritiques plasmacytoïdes
TLR mCD.JPGTLR pCD.JPG

Les cytokines libérées sont essentiellement de type Th2

(surtout IL-4 ; IL-5 ; IL-10; IL-13)

Les cytokines libérées sont essentiellement de type Th1

( surtout IFN-gamma et IL-12)

  
  • Les cytokines peuvent  être de type Th 1 (essentiellement IFN- gamma et IL-12 ) . Ce sont les cytokines surtout produites par les CD plasmacytoïdes .
  • Les cytokines peuvent  être de type Th 2 ( par l'absence d'interleukine IL-12 et par la présence d' interleukines surtout comme :IL-4 ; IL-5 ; IL-10 ; IL- 13 ). Ce sont les cytokines surtout produites par les CD myéloïdes 

 

 

Rappel (source): Les lymphocytes TCD4+ sont des lymphocytes helpers (lymphocytes Th). Les lymphocytes Th reconnaissent l'antigène si celui-ci leur est présenté par une molécule CMH de classe II. Les antigènes présentés sont des antigènes exogènes qui ont été endocytés par certaines cellules : les cellules présentatrices d'antigènes.
Ils ont pour rôle d'activer des cellules de la réaction immunitaire : les macrophages, les lymphocytes B mais aussi les lymphocytes Tc.Cette fonction leur a donné leur nom : lymphocytes T helpers ou T auxiliaires.

 

Les lymphocytes Th1 (qui sont activés par la présence de bactéries infectieuses ou de virus) favorisent la production par les lymphocytes B d'anticorps qui neutralisent ces micro-organismes pathogènes. Ils produisent en outre une cytokine: l'interféron gamma qui renforce la capacité des cellules phagocytaire à tuer les bactéries.

Les lymphocytes Th2 fabriquent d'autres facteurs solubles, en particulier de l'interleukine 4 et favorisent la production par les lymphocyte B d'immunoglobuline de type E (Ig-E), impliquées dans les processus allergiques. Les lymphocytes Th2 sont également impliqués dans la lutte contre certains parasites.

 

Les deux types de réactions immunitaires médiées par les lymphocytes Th1 et Th2 tendent à s'exclure mutuellement. L'interféron gamma secrété par les lymphocytes Th1 bloque la fabrication des lymphocytes Th2 et l'interleukine 4 secrétée par les Th2 inhibe la production des lymphocytes Th1.

Durant la période néonatale les réactions immunitaires Th2 l'emportent , elles sont normalement remplacées au cours des deux premières années de la vie par des réactions immunitaires Th1.