Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Les Toll récepteurs chez la drosophile

Par jauzein — Dernière modification 29/09/2017 15:55
Dossier rédigé par Sylvie FANFANO

 Les premiers récepteurs de l'immunité innée ont été découverts chez la drosophile : ce sont les Toll récepteurs.

Identification des récepteurs Toll :

C'est chez la drosophile que les premiers récepteurs ont été mis en évidence: ce sont les Toll récepteurs (découvert en 1996). La voie Toll a d'abord été découverte pour son rôle dans la mise en place de la polarité dorso ventrale chez l'embryon. Mais des drosophiles déficientes en molécules Toll présentaient une sensibilité accrue aux infections fongiques ; on a alors envisagé le rôle de ces molécules dans la réponse immunitaire.

Chez les insectes la défense antimicrobienne repose sur une réponse cellulaire et sur une réponse humorale. Dépourvus de gènes codant pour les anticorps , les insectes luttent contre les micro organismes en produisant , à leur contact, de petits peptides de 20 à 50 acides aminés synthétisés par les cellules du corps gras (l'équivalent du foie des mammifères) . Ces peptides diffusent dans tout l'organisme et peuvent détruire une large gamme de microbes.

Chez la drosophile , 2 voies de signalisation indépendantes régulent la synthèse de ces protides : la voie Imd contrôle la production de peptides dirigés contre les bactéries Gram négatif et la voie Toll joue un rôle cental dans la réponse contre les bactéries Gram positif et les champignons.

  • Le récepteur Toll est transmembranaire et par l'intermédiaire de sa région intracellulaire il active en cascade des protéines ce qui aboutit à la dissociation de deux protéines initialement présentes et liées. L'une d'elles est la protéine Dif qui peut alors pénétrer dans le noyau et y déclencher l'activation des gènes codant pour les peptides fongicides comme la drosomycine.
  • La voie Imd montre des similitudes tout en recrutant d'autres molécules . Elle aboutit à la synthèse de peptides antibactériens comme la diptéricine.

 

Sans-titre-drosoR.gif

Les voies de signalisation via les récepteurs de l'immunité innée  chez la drosophile

(Dossier PLS octobre  2000)

 

 

Irfan Toll-droso.jpg
               Voie de signalisation par le Toll récepteur chez la drosophile

 

 L'existence de ces deux voies distinctes montre que la drosophile est capable de distinguer le type de pathogène et d'activer la voie de défense adéquate .

La plupart des peptides synthétisés ayant un large spectre d'action, ce système de défense est donc à la fois ciblé et efficace.