Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

La fonction digestive du microbiote

Par Anne Florimond, publié le 03/05/2019, mise à jour le 02/06/2019
Une synthèse sur la fonction digestive du microbiote, utile pour comprendre les résultats obtenus par les chercheur de l'INRA (expérimentation sur des étudiants soumis à un régime alimentaire plus ou moins riche en fibres) et donc pour déterminer, lors de la modélisation avec NetBioDyn, les équations de comportement des bactéries du microbiote selon les résidus de digestion présents dans l'intestin.

La densité et les activités des bactéries du colon :

 densité microbiote tractus digestif

 Les différents segments de l'appareil digestif et la densité des bactéries du microbiote (en nombre par gramme de contenu) dans chacun des segments

adapté d'après Sartor RB, Gastroenterology, 2008

 

  • Ce que nous ingérons suit un long parcours qui commence dans la bouche, se poursuit dans l'estomac, puis l'intestin dont la plus grande partie est représentée par l'intestin grêle (en vert sur le schéma ci-contre) avec ses 8 mètres de long. La paroi de l'intestin grêle est tapissée de villosités où se produit le passage dans la circulation sanguine des nutriments issus de la digestion.  La portion terminale de l'intestin est le côlon (en rouge sur le schéma ci-contre). C'est là qu'on trouve la plus grande densité de bactéries du microbiote.
  • Depuis quelques années, les scientifiques se sont penchés sur le rôle joué par le microbiote du côlon (microbiote colique) dans la digestion et l'absorption de nutriments.
  • Nos propres enzymes ne permettent pas la digestion de la totalité des protides et glucides que nous ingérons. La partie non digérée -en particulier les   fibres alimentaires- se retrouve dans le côlon, où le microbiote colique entre en action. Des réactions de fermentation portant sur ces glucides et protides permettent aux bactéries d’obtenir l’énergie nécessaire à leur croissance et entrainent de ce fait la production d’une diversité de nutriments qui sont absorbés et utilisés par l’hôte.
  • Les lipides non absorbés dans l’intestin grêle subissent eux aussi des transformations opérées par les bactéries du microbiote colique, qui jouent donc un rôle important dans le métabolisme des graisses.
  • En plus des glucides, des protéines et des lipides, de nombreux microconstituants sont présents dans les aliments que nous consommons. Une part importante parvient au côlon où ils sont transformés par le microbiote. Cela permet la détoxication de composés potentiellement nocifs.