Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Microbes, Immunité et Vaccination / Dossiers thématiques / Monde microbien / 2 - Toutes nos activités

2 - Toutes nos activités

Par Vutheany LOCH Dernière modification 25/02/2020 14:03

Antibiotiques et antibiogrammes

Par pothet — Dernière modification 26/06/2019 11:18
Modélisation numérique pour le collège (cycle 4)

 

Programme du cycle 4 :

Thème 3 : Le corps humain et la santé

Argumenter l'intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l'infection. Mesures d'hygiène, vaccination, action des antiseptiques et des antibiotiques.

 

Activité : Lecture et interprétation d’un antibiogramme à l'aide du logiciel de simulation NetBioDyn

 

Objectifs :

  • Exploiter un modèle de simulation numérique pour comparer, à l'aide d'un antibiogramme, l'action d'un antibiotique sur deux souches bactériennes ;
  • Calculer la concentration minimale d'inhibition de l'antibiotique sur chacune des souches ;
  • En déduire la nature sensible ou résistante des souches vis-à-vis de cet antibiotique.
 

Vous disposez de :

  • 1 antibiotique ;
  • 1 boîte de Pétri permettant la croissance bactérienne ;
  • 2 souches bactériennes issues de deux patients présentant la même infection ;
  • Une table de correspondance entre le diamètre d'inhibition et la CMI (Concentration Minimale d'Inhibition).

On cherche à déterminer si un traitement utilisant l'antibiotique étudié sera adapté à ces deux patients.

 

Première étape : Préparation de l'antibiogramme

  • Etalement de la souche bactérienne 1 (1 ml,  20 entités réparties de façon homogène) sur la boîte de Pétri à l'exception de l'emplacement central. Dépôt d'une pastille d'antibiotique (concentration : 106 unités/mL).

 
 

Deuxième étape : Lecture et analyse des résultats

  • On lance l'incubation pendant 18h à 37°C.

  • Après avoir attendu la stabilisation de la croissance bactérienne, on arrête l'incubation et on mesure le diamètre de l'auréole d'inhibition.

  • On reporte ce diamètre (en pixel) sur la courbe de concordance fournie. On détermine ainsi la CMI (Concentration Minimale d'Inhibition) de cet antibiotique pour chaque souche bactérienne considérée.
 

Troisième étape : Conclusion

  • On compare cette CMI avec les concentrations critiques de l'antibiotique à l'aide du graphe de concordance.

  • La comparaison des CMI avec les concentrations critiques supérieure et inférieure permet de conclure sur le traitement à suivre pour les deux patients étudiés.

 
 
 

Construis ton microbiote...

Par Chloé JOURNO Dernière modification 25/11/2019 09:36
... je te dirai qui tu es ! Jeu qui confronte les joueurs à des choix influençant leur microbiote... et leur espérance de vie.
Lien vers la ressource

Thématiques liées

Thématique principale : Activités ludiques et pédagogiques - Fête de la Science

Thématique secondaire : Monde microbien

Type de ressource

Activité pédagogique

Jeu sérieux initialement développé pour la Fête de la Science

Mots-clés

Microbiote, antibiotiques, dysbiose, greffes fécales

Points de programme

Cycle 4 Thème 3 : Le corps humain et la santé

Relier le monde microbien hébergé par notre organisme et son fonctionnement. Ubiquité, diversité et évolution du monde microbien.

Argumenter l'intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l'infection. Mesures d'hygiène, vaccination, action des antiseptiques et des antibiotiques.

Seconde (nouveau programme 2019)

B. Microorganismes et santé - B5 Microbiote humain et santé

Objectifs

A partir d'un jeu de cartes par équipe, découvrir les relations pouvant exister entre le microbiote et son hôte.

Comprendre les intéractions entre le mode de vie et la composition du microbiote.

Comprendre les liens entre la dysbiose et le développement de pathologie.

Matériel

Cartes de jeu

Compétences travaillées

Savoir être : respecter les règles du jeu

Fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé

Concepteurs : Lisa-Marie Delpech, Ulysse Flandrin et Thomas Petit

Relecteurs : Stéphanie Brunel, Hervé Levesque, Yousef Maali et Clémence Venoux.

Graphiste : Morgan Demeure

Interaction hôte - microbiote

Par Stéphanie Brunel Dernière modification 03/09/2019 13:39
Jeu de cartes pour comprendre les interactions entre le microbiote et son hôte.
Lien vers la ressource

Thématiques liées

Thématique principale : Le monde microbien - microbiote intestinal

Thématiques secondaires : -communautés bactériennes, ante-immunité

Type de ressource

Activité pédagogique

Mots-clés

Microbiote

Points de programme

Cycle 4 et nouveau programme de seconde :

Thème 3 - Le corps humain et la santé

Sous-thème : Microbiote humain et santé

Objectifs

A partir d'un jeu de cartes, découvrir les relations pouvant exister entre le microbiote et son hôte.

Matériel

Jeu de cartes

Compétences travaillées

Savoir être : respecter les règles du jeu

Fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé

Concepteurs : Diane Letourneur et Victor Rey (Master, ENS de Lyon) ; dessinatrice : Florence Huyar

Relectrice: Magali Naville sous la direction de JN Volff (Responsable UE Science et sociéte, Master Biosciences, ENS de Lyon)

La dengue : les points-clés illustrés

Par Sara Oukkal, Simon Gaudin et Halil Bounoua — Dernière modification 16/10/2019 10:56
Cette affiche illustre quelques points-clé de la maladie associée à l'infection par le virus de la dengue et des approches vaccinales développées actuellement.
 

Thématiques liées

Thématique principale : Monde microbien

Thématiques secondaires : Maladies vectorielles, Vaccination

Type de ressource : affiche

Mots-clés : Maladies vectorielles, agents pathogènes, transmission des agents pathogènes, changement climatique, vaccination

Points de programme :

Lycée, Seconde (2019)

Thème 3-B-4 : Agents pathogènes et maladies vectorielles

Objectifs :

Transmettre quelques informations-clé sur le virus de la dengue et sa transmission, la maladie qu'il engendre et les moyens de se protéger de l'infection (y compris la vaccination).

Matériel :

Aucun

Compétences travaillées :

Recenser, extraire et exploiter des informations, y compris expérimentales.

Concepteurs : Sara Oukkal, Simon Gaudin et Halil Bounoua.

Correcteurs : Aurélien Schwob, Hélène Dutartre et Nathalie Davoust.

Le Chikungunya, une maladie vectorielle émergente - Actualisation des connaissances

Par Aurélien Schwob — Dernière modification 24/04/2020 08:13
L'exemple du Chikungunya se révèle particulièrement intéressant pour illustrer tous les concepts autour des maladies vectorielles. Dans les vidéos proposées, nous reviendrons sur les caractéristiques d'une maladie vectorielle, l'importance du vecteur dans la dynamique de cette maladie ainsi que les liens avec le réchauffement climatique.
 

Thématiques liées

Thématique principale : Monde microbien

Thématiques secondaires : Maladies vectorielles

Type de ressource : actualisation des connaissances

Mots-clés : Maladies vectorielles, agents pathogènes, transmission des agents pathogènes, changement climatique

Points de programme :

Lycée, Seconde (2019)

Thème 3-B-4 : Agents pathogènes et maladies vectorielles

Objectifs :

Mettre en évidence les caractéristiques d'une maladie à transmission vectorielle par le biais de l'exemple du Chikungunya. Aborder la notion d'émergence d'une maladie ainsi que l'impact du réchauffement climatique sur la santé humaine à l'échelle mondiale.

Matériel :

-

Compétences travaillées :

-

Concepteur : Aurélien Schwob

Relectrice : Chloé Journo

Le Chikungunya, une maladie vectorielle émergente - Activités élèves

Par Aurélien Schwob — Dernière modification 12/04/2020 15:45
L'exemple du Chikungunya se révèle particulièrement intéressant pour illustrer tous les concepts autour des maladies vectorielles. Dans les activités proposées, l'élève sera à même de mettre en évidence les caractéristiques d'une maladie vectorielle, l'importance du vecteur dans la dynamique de cette maladie ainsi que les liens avec le réchauffement climatique.
 

Thématiques liées

Thématique principale : Monde microbien

Thématiques secondaires : Maladies vectorielles

Type de ressource : activité pédagogique

Mots-clés : Maladies vectorielles, agents pathogènes, transmission des agents pathogènes, changement climatique

Points de programme :

Lycée, Seconde (2019)

Thème 3-B-4 : Agents pathogènes et maladies vectorielles

Objectifs :

Mettre en évidence les caractéristiques d'une maladie à transmission vectorielle par le biais de l'exemple du Chikungunya. Aborder la notion d'émergence d'une maladie ainsi que l'impact du réchauffement climatique sur la santé humaine à l'échelle mondiale.

Matériel :

Microscope optique, tableur numérique

Compétences travaillées :

Recenser, extraire et exploiter des informations, y compris expérimentales.
Pratiquer une démarche scientifique.

Concepteur : Aurélien Schwob

Relectrice : Nathalie Davoust

Le microbiote

Par Chloé JOURNO Dernière modification 03/09/2019 13:44
Dans la continuité de la thématique "Le monde microbien et notre organisme" du cycle 4, le nouveau programme de Seconde -en vigueur à la rentrée 2019- met à l'honneur le microbiote. Ce dossier renferme des activités pédagogiques autour de cette thématique.

Le microbiote - Lire la suite…

Le paludisme : fiches d'activités

Par Claire Casnin — Dernière modification 08/11/2019 23:44
Ce dossier est constitué de fiches destinées aux élèves sur lesquelles figurent des questions et des activités pratiques. Les fiches rassemblent des documents illustrant le rôle vecteur de l'Anophèle, les moyens de lutte et le diagnostic de la maladie, ainsi que la génétique de Plasmodium.

 

Lien vers la ressource

Thématiques liées

Thématique principale : Monde microbien

Thématique secondaire : Maladies vectorielles

 

Type de ressource : activités pédagogiques sous la forme de 5 fiches

 

Mots-clés : Maladies vectorielles, agents pathogènes, transmission des agents pathogènes, Plasmodium, anophèle, malaria

Points de programme

Lycée, Seconde (2019)

Thème 3-B-4 : Agents pathogènes et maladies vectorielles

 

Objectifs

Reconnaitre et distinguer les agents du paludisme

L'Anophèle, vecteur du paludisme

Lutter contre la maladie

Comment dépister la maladie ?

Vaccin

Phylogénie des plasmodiums

 

Matériel

Ordinateur connecté à internet

Verrerie et matériel de laboratoire

 

Compétences travaillées

Recenser, extraire et exploiter des informations, y compris expérimentales.
Pratiquer une démarche scientifique.

Concepteur : Claire Casnin

Les bactéries de Thiercelieux

Par Chloé JOURNO Dernière modification 25/11/2019 09:23
Jeu inspiré des Loups-Garous de Thiercelieux, qui met en scène la progression d'une épidémie bactérienne et les moyens de lutte dont dispose l'homme.

 

Lien vers la ressource

Thématiques liées

Thématique principale : Activités ludiques et pédagogiques - Fête de la Science

Thématiques secondaires : Monde microbien, Vaccination

Type de ressource

Activité pédagogique

Jeu sérieux initialement développé

pour la Fête de la Science

Mots-clés

Antibiotiques, résistance, vaccination, bactéries pathogènes, chercheur

Points de programme

Cycle 4 - Thème 3 : Le corps humain et la santé

 Sous-thèmes : Argumenter l'intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l'infection.

Spécialité SVT Première :

A- Variation génétique et Santé ; A4- Variation génétique bactérienne et résistance aux antibiotiques

B-Le fonctionnement du système immunitaire  ; B3 L'utilisation de l'immunité adaptative en santé humaine.

Objectifs

Comprendre la nature sensible ou résistante de souches bactériennes vis-à-vis d'un antibiotique.

Comprendre l'intérêt de la vaccination comme un acte de prévention contre les infections.

Matériel

Règles du jeu

Cartes de jeu

Compétences travaillées

Savoir être : respecter les règles du jeu

Adopter un comportement éthique et responsable : fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé

Conceptrices : Delphine Duval, Sophie Lei, Anne-Betty Ndiaye

Relectrices : Carole Chedid (Doctorante ENS de Lyon) et Nathalie Davoust

Modéliser les expériences de transfert de microbiote

Par Anne Florimond Dernière modification 03/09/2019 13:41
Les publications scientifiques tout comme les manuels scolaires du cycle 4 font souvent référence à des expériences de transfert de microbiote. On propose ici une activité dans laquelle, une fois n'est pas coutume, l'élève est impliqué dans la construction d'un modèle numérique reproduisant ce type d'expérience. Au passage, en envisageant la modélisation numérique en SVT comme une approche de l'algorithmique, on va dans le sens des préconisations actuelles des programmes du collège.

Une réflexion préalable : DE l'intérêt d'impliquer Des élèves dans la construction d'un modèle numérique LORSQU'ON a déjà le résultat dE L'expérience

L'hétérogénéité des élèves d'une même classe peut amener un enseignant à différencier sa pédagogie. Dans cette optique, il peut être intéressant de mettre en activité certains élèves autour de la construction d'un modèle. Pendant ce temps, d'autres s'atteleront à la résolution du QCM ou bien de la tâche complexe. Le corpus scientifique sera pratiquement le même pour les trois activités, tout comme la notion construite.

Modéliser une expérimentation oblige à bien en comprendre le résultat (= le réel) afin de déclarer les entités adéquates et de mettre en équation les comportements de ces entités. Il s'agit donc d'une activité scientifique menée autour d'un raisonnement. Une telle activité, qui débouche sur une production concrète, est motivante et valorisante. Les élèves pourront, une fois le modèle créé, l'expertiser en mode simulation pour vérifier l'adéquation avec le réel, exactement comme le font les scientifiques. Ils pourront même, après-coup, utiliser leur modèle pour expliquer les expériences à leurs pairs.     

Enfin, puisqu'il s'agit, sous NetBioDyn, d'équations paramétrées par le concepteur du modèle et qui s'exécutent au fil du temps, on est bien dans l'esprit de l'algorithmique1 dont les élèves doivent désormais faire l'apprentissage au cours de leur scolarité, au collège (programme 2016, mathématiques) puis au lycée.

1Ensemble des méthodes permettant de créer des algorithmes, c'est-à-dire des suites d'instructions exécutables par un ordinateur.

Le support pour la modélisation 

Modéliser une expérience suppose d'en connaître les modalités et les résultats. On peut donc fournir aux élèves le corpus de ressources suivantes :

  1. Extrait du livre "Le charme discret de l'intestin" (Giulia Enders, éditions Acte Sud, avril 2015)

"Ces souris stériles1 sont un peu bizarres (...). Par rapport à leur congénères "habitées", elle mangent plus2 et mettent plus de temps à digérer. Elles ont des appendices énormes, des intestins rabougris, sans villosités (...). En leur injectant un cocktail de bactéries3 provenant d'autres souris, on peut observer des effets étonnants. (...) Quand on leur administre les bactéries intestinales de sujets en surpoids, leur tendance à l'embonpoint augmente".

 1L'auteur fait référence à des souris de laboratoire dépourvues de microbiote (naissance stérile par césarienne, cages désinfectées au chlore et alimentation à la vapeur, souffle d'air filtré). De tels animaux, vides de tout germe, n'existent pas dans la nature. 

2Des publications scientifiques précisent que des rongeurs sans microbiote ont besoin de 30% de calories supplémentaires pour maintenir leur masse corporelle par rapport à des animaux témoins.

3L'auteur fait référence à des expériences de transfert de microbiote d'un animal à un autre. Le protocole de transfert de microbiote est redevable à Jeffrey Gordon, au début des années 2000. Pour que des bactéries colonisent l'intestin de souris axéniques, il faut diluer dans de l'eau les excréments de souris "habitées" puis pulvériser le mélange obtenu sur le pelage des souris axéniques. En se léchant, ces dernières avalent les bactéries qui se retrouvent donc dans leur propre intestin. L'affaire est dans le sac !   

 

  1. Données expérimentales

Prise de poids occasionnée par un régime riche en graisses chez des souris stériles (= sans microbiote) et des souris "habitées" (= avec microbiote)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Taux d'augmentation de la masse grasse de souris initialement sans microbiote après 2 semaines de colonisation par un microbiote provenant de souris minces ou obèses

Source : modifié d'après The gut microbiota as an environmental factor that regulates fat storage (Fredrik Bäckhed, Hao Ding, Ting Wang, Lora V. Hooper, Gou Young Koh, Andras Nagy, Clay F. Semenkovich, and Jeffrey I. Gordon), PNAS novembre 2004

 

  1. Données sur la composition du microbiote de souris minces ou obèses

[On retient ici un document brut, extrait d'une communication scientifique. Son titre et la lecture pourront bien entendu, être expliqués aux élèves : voir explicitations ci-dessous]

Source : article de Jean-Marc Chatel (INRA) "Le microbiote intestinal humain et son impact sur la santé", page 43.

UNE AIDE À LA COMPREHENSION DE CE DOCUMENT 3, À DESTINATION DES ELEVES :
- à propos des Firmicutes et des Bacteroidetes :
Quatre phyla (les Firmicutes, les Bacteroidetes, les Actinobacteria et les Proteobacteria) sont systématiquement retrouvés en majorité dans le microbiote intestinal d'un sujet adulte. Parmi ces quatre groupes, les Firmicutes et les Bacteroidetes sont de loin les phyla les plus abondants. Pour cette raison, ce document ne prend pas en compte les autres phyla.

 

- à propos de ce qui figure en abscisse  :
Le diagramme en bâtons fait allusion à différents génotypes. Il existe en effet des gènes qui, une fois mutés, sont responsables de l'obésité. On note ici "ob" un allèle muté et "+" une version saine du gène. L'écriture du génotype sous la forme d'un trait de fraction conceptualise le fait qu'un individu possède, sur la paire de chromomes homologues concernée, deux allèles (identiques ou non) d'un gène donné. On trouve également, toujours en abscisse, l'écriture du phénotype, c'est-à-dire des caractéristiques exprimées par l'individu. Les souris qui possèdent l'allèle +, en un seul exemplaire (génotype ob/+) ou en deux exemplaires (génotype +/+) sont "Lean" (c'est-à-dire minces), tandis que les souris de génotype ob/ob sont obèses.

 

- à propos de ce qui figure en ordonnée :
La plus grande partie des bactéries du microbiote intestinal n'est pas cultivable in vitro, ce qui rend délicate l'étude de leur génome. Néanmoins, une discipline appelée métagénomique se propose de séquencer l'ADN de la communauté microbienne complète, cutivable et non cultivable, extraite de son environnement. On s'intéresse ici aux séquences des gènes qui codent certains ARN présents dans les ribosomes, l'ARNr 16S ("16S rRNA"). Indépendamment de leur rôle, il s'agit de gènes intéressants à séquencer car, bien que présents chez toutes les bactéries, ils montrent néanmoins des régions variables caractéristiques des différents phyla. Finalement, l'ordonnée du graphique nous indique, parmi les 5088 séquences traitées extraites du microbiote de souris minces ou obèses, le pourcentage de celles qui sont spécifiques du phylum des Firmicutes et le pourcentage de celles qui sont spécifiques du phylum des Bacteroidetes. En extrapolant puisqu'on n'a pas travaillé sur le génome complet, on admettra que ces pourcentages fournissent une représentation des proportions de Firmicutes et de Bacteroidetes dans le microbiote.
 
Ci-dessous, un synopsis de l'aide à la lecture du document 3 :
 
 

La consigne donnée aux élèves

À partir des ressources scientifiques proposées, construire avec NetBioDyn un modèle numérique permettant de simuler les expériences de transfert de microbiote. Mettre ensuite à l'épreuve ce modèle en le confrontant au réel.

Le déroulement de la modélisation

Se munir du tutoriel NetBioDyn en mode construction de modèle.

  • La préparation de l'environnement

Dans le modèle à construire, le "fond", c'est-à-dire l'environnement dans lequel les entités interagissent, doit être une souris dépourvue de microbiote. Préparer ce fond revient à réaliser les opérations suivantes :

- trouver une image de souris parfaitement libre de droit, en cherchant par exemple sur Pixabay. Cette souris ne doit pas être trop grasse (!), pour correspondre au portrait d'un souris dite axénique, c'est-à-dire sans microbiote. On peut choisir par exemple cette souris :

- modifier cette image en éliminant les zones inutiles (celles hors de la souris) et en plaçant un intestin, pour l'instant vide de bactéries puisqu'il s'agira de modéliser des expériences de transfert de microbiote à une souris n'en possédant pas :

 

- intégrer l'image dans l'environnement du modèle et "coudre" des liens imperméables1, d'une part autour de la souris, et d'autre part autour de l'intestin. Ce dernier sera laissé ouvert à ses deux extrémités.

1Mode opératoire : il s'agit de créer des entités fixes tout le long de la structure à délimiter, puis de les réunir par des liens raides et imperméables.

Télécharger ce modèle "vide"

  • La déclaration des entités

Le modèle à créer devra essentiellement montrer que :

- des souris axéniques soumises à un régime riche en graisses prennent du poids, mais en prennent moins que les souris "habitées".

- des souris axéniques ayant reçu un microbiote de souris obèses (contenant donc une plus grande proportion de Firmicutes) engraissent plus que celles ayant reçu un microbiote de souris minces (moins riche en Firmicutes que le microbiote des souris obèses).

On doit donc déclarer les entités suivantes :

- des adipocytes, dont on décidera de la multiplication selon la nature des bactéries présentes dans le microbiote intestinal ;

- des bactéries de deux groupes : le groupe des Firmicutes et le groupe des Bacteroidetes.

À ce stade, le modèle commence à prendre forme. À l'ouverture, il aura cette allure  :

 

  • La réflexion sur le paramétrage du modèle

Le souris axéniques sont réputées minces. Par conséquent, à t=0, avant toute colonisation, on les dotera d'un petit nombre d'adipocytes (par exemple, 10).

Le ratio entre les Firmicutes et les Bacteroidetes est différent entre une souris obèse et une souris mince. Après avoir décrypté le graphique qui précise ce ratio, on choisira :

- 8 Firmicutes pour 2 Bacteroidetes pour modéliser le transfert d'un microbiote dont le donneur est une souris obèse ;

- 6 Firmicutes pour 4 Bacteroidetes pour modéliser le transfert d'un microbiote dont le donneur est une souris mince.

On aura donc deux sortes de situations initiales, avec pour seul paramètre variable le ratio entre les Firmicutes et les Bacteroidetes dans la composition du microbiote transféré  :

Situation à t=0 dans le cas du transfert d'un microbiote de souris obèse à une souris sans microbiote :

 

 

 

Situation à t=0 dans le cas du transfert d'un microbiote de souris mince à une souris sans microbiote :

 

La déclaration des comportements

Les élèves, qui ont étudié le corpus documentaire avant de se lancer dans la modélisation, ont dû comprendre qu'un même régime alimentaire fait davantage prendre de poids si le donneur de microbiote est obèse. Autrement dit, chez les souris ayant reçu un microbiote de souris obèses, l'augmentation de l’extraction énergétique des aliments ingérés est supérieure à celle induite par le transfert d’un microbiote de souris minces.

Or, le microbiote des sujets obèses contient une plus grande proportion de Firmicutes. Sans en expliciter les mécanismes, on peut mettre en équation deux comportements :

- la mise en place, par l'intermédiaire des Firmicutes, d'un "procédé" x (il faut donc, rétroactivement, prévoir la déclaration de l'entité x) qui favorise l'extraction de l'énergie des aliments ingérés et donc le stockage des graisses :

Firmicutes --> Firmicutes + x

- l'effet du procédé x sur la multiplication des adipocytes :

adipocyte + x --> adipocyte + adipocyte + x

Focus technique :

La fonction "Export modele" résume toutes les opérations paramétrées par le créateur du modèle :

En voici une explicitation (!) :

Les probabilités ont été choisies par tâtonnement, avec le souci de ne pas engorger l'environnement : ce dernier est un carré de 100x100 pixels. Chaque entité, quelle que soit sa taille, occupe un pixel.

 

Le test du modèle et la confrontation au réel

Un exemple de résultat au bout de t=2000 tics dans le cas où le donneur de microbiote est une souris obèse :

Selon notre modèle, chez une souris dont l'intestin est colonisé par un microbiote provenant d'une souris obèse, le nombre d'adipocytes est passé de 10 à 1069.

Un exemple de résultat au bout de t=2000 tics dans le cas où le donneur de microbiote est une souris mince :

Selon notre modèle, chez une souris dont l'intestin est colonisé par un microbiote provenant d'une souris mince, le nombre d'adipocytes est passé de 10 à 637.

On a bien obtenu, dans chaque cas, une augmentation de la masse grasse consécutive à la colonisation de l'intestion par le microbiote. De plus, le modèle montre bien que l'engraissement de la souris est plus important si le donneur de microbiote est une souris obèse : selon notre modèle, les souris ayant reçu un microbiote de souris obèses ont engraissé 1069/637 fois plus c'est-à-dire 1,7 fois plus que celles ayant reçu un microbiote de souris mince. Ce ratio est de l'ordre de grandeur de celui montré par la documentation scientifique (47/26x100 = 1,8).

En revanche, dans chaque cas la multiplication des adipocytes est beaucoup trop importante. La souris ayant reçu un microbiote de souris obèses a augmenté sa masse grasse de [(1069-10)/10]x100 soit plus de 10000% au bout de 2000 tics. La souris ayant reçu un microbiote de souris minces a augmenté sa masse grasse de [(637-10)/10]x100 soit plus de 6500% eu bout de 2000 tics. Or, les résultats réels du transfert indiquent des engraissements respectifs de 47% et 26%.

Télécharger ce modèle imparfait

Les imperfections du modèle suggèrent de le retoucher ...

 

Les ajustements possibles du modèle

Pour ralentir la multiplication des adipocytes, trois leviers sont possibles :

- diminuer la probabilité de réalisation du procédé x par les Firmicutes :

- jouer sur la demi-vie1 de x :

1la demi-vie d'une entité correpond au temps au bout duquel la moitié de la population de cette entité aura disparue. Dans le langage de NetBioDyn, le zéro code une demi-vie infinie. Si on met (par exemple) 1000 au lieu de zéro, on fera disparaitre un certain nombre d'entités x, à mesure qu'elles sont produites par les Firmicutes. 

- diminuer la probabilité de multiplication des adipocytes sous l'effet du procédé x :

     

Voici un exemple d'ajustement :

Une fois les ajustements réalisés, il s'agit de tester à nouveau le modèle :

Un exemple de résultat au bout de t=2000 tics dans le cas où le donneur de microbiote est une souris obèse :

Selon notre modèle retouché, chez une souris dont l'intestin est colonisé par un microbiote provenant d'une souris obèse, le nombre d'adipocytes est passé de 10 à 26.

Un exemple de résultat au bout de t=2000 tics dans le cas où le donneur de microbiote est une souris mince :

Selon notre modèle retouché, chez une souris dont l'intestin est colonisé par un microbiote provenant d'une souris mince, le nombre d'adipocytes est passé de 10 à 16.

Le modèle retouché calcule donc une augmentation de masse grasse de :

  • [(26-10)/10] x100 soit 16% dans le cas d'un transfert de microbiote de souris obèses.
  • [(16-10)/10] x 100 soit 6% dans le cas d'un transfert de microbiote de souris minces.

Bien que légèrement en deçà des résultats effectifs du transfert, notre modèle ajusté donne des ordres de grandeurs de variation d'effectifs plus réalistes que le modèle initial. D'autre part, le ratio entre l'effet des deux transferts reste cohérent : les souris ayant reçu un microbiote de souris obèses ont engraissé 26/16 fois plus c'est-à-dire 1,6 fois plus que celles ayant reçu un microbiote de souris minces.

Télécharger ce modèle ajusté

Si de nouveaux ajustements sont toujours possibles, il faut bien garder en tête le fait que nous utilisons un modèle stochastique, et non déterministe. Une part de hasard, dont le placement inital des entités et la direction de déplacement de celles qui sont mobiles, intervient dans la réalisation des comportements. Pour cette raison, deux utilisateurs du même modèle n'obtiendront pas strictement le même résultat. Il serait illusoire d'espérer produire un modèle en parfaite adéquation avec le réel.

 

Revenir à la page d'accueil de la fonction digestive du microbiote.

Observer des bactéries lactiques au microscope

Par Stéphanie Brunel Dernière modification 26/06/2019 11:19
Présentation d'une activité pédagogique utilisable dès le collège permettant d'observer au microscope des bactéries lactiques. (Protocole expérimental et résultats)
Lien vers la ressource 

Thématiques liées

Thématique principale : Immunité (cycle 4) / Unité du vivant (cycle 3 et cycle 4).

Thématiques secondaires : Découverte de micro-organismes.

Type de ressource

Activité pédagogique

Mots-clés

Bactéries, observation, caractéristiques, ferments lactiques

Points de programme

Niveau : Cycle 3

Thème : Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent

Sous Thème : L’origine et les techniques mises en œuvre pour transformer les aliments - Classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et exploiter l’évolution des organismes

Niveau : Cycle 4

Thèmes : Le corps humain et la santé (Thème 1)

- Les êtres vivants, les habitants de la planète Terre (Thème 2)

Sous Thème : - Expliquer l’importance du monde microbien (Thème 1) - Mettre en relation différents faits et établir des relations de causalité pour expliquer : Évolution des êtres vivants, classification, biodiversité (Thème 2)

Objectifs

Utiliser un instrument d’observation (microscope) pour observer et décrire des micro-organismes

Matériel

- ferments lactiques

- un pot

- une petite bouteille d’eau

- une petite bouteille de bleu de méthylène

- une pipette en plastique graduée

- une lame et une lamelle de verre

- un microscope

Compétences travaillées

D4 – Les systèmes naturels et les systèmes techniques : Mener une démarche scientifique

Concepteur : Clémence VENOUX (Enseignante de SVT, collège ALAIN, Saint-Fons

Réaliser un antibiogramme de substitution "maison"

Par Stéphanie Brunel Dernière modification 28/02/2019 13:05
Lien vers la ressource 

Thématiques liées

Thématique principale : Immunité

Thématiques secondaires : Action des antibiotiques

Type de ressource

Activité pédagogique

Mots-clés

Antibiotique, antibiogramme, résistance,
infection, limitation des risques.

Points de programme

Niveau : Cycle 4
Thème : Le corps humain et la santé
Sous Thème : Le monde microbien et notre organisme

Objectifs

Construire un antibiogramme de substitution pour argumenter l’intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l’infection.

Matériel

- Casserole
- Eau
- Chinois
- Chou rouge
- Pince fine
- Filtre à café
- Agar-agar
- Vinaigre blanc
- Boite de pétri

Compétences travaillées

D4 – Les systèmes naturels et les systèmes techniques, 

 

Mener une démarche scientifique.
Concepteur : Adrien CARTIER (Enseignant de SVT, collège Anselme Mathieu, Avignon)

Réaliser un antibiogramme de substitution "maison"

Par Stéphanie Brunel Dernière modification 26/06/2019 11:19
Présentation d'une activité pédagogique permettant de réaliser un antibiogramme dès le collège avec du matériel courant . (Protocole expérimental et résultats)
Lien vers la ressource 

Thématiques liées

Thématique principale : Immunité

Thématiques secondaires : Action des antibiotiques

Type de ressource

Activité pédagogique

Mots-clés

Antibiotique, antibiogramme, résistance,
infection, limitation des risques.

Points de programme

Niveau : Cycle 4
Thème : Le corps humain et la santé
Sous Thème : Le monde microbien et notre organisme

Objectifs

Construire un antibiogramme de substitution pour argumenter l’intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l’infection.

Matériel

- Casserole
- Eau
- Chinois
- Chou rouge
- Pince fine
- Filtre à café
- Agar-agar
- Vinaigre blanc
- Boite de pétri

Compétences travaillées

D4 – Les systèmes naturels et les systèmes techniques, 

 

Mener une démarche scientifique.
Concepteur : Adrien CARTIER (Enseignant de SVT, collège Anselme Mathieu, Avignon)

Tout sur les pathologies infectieuses

Par Stéphanie Brunel Dernière modification 25/11/2019 14:49
Jeu ludique et interactif pour s'interroger sur différentes maladies infectieuses et les vaccins associés.
Lien vers la ressource

Thématiques liées

Thématique principale : Monde microbien

Thématiques secondaires : Vaccination, Activités ludiques et pédagogiques - Fête de la Science

Type de ressource

Activité pédagogique

Mots-clés

Jeu de cartes, pathologies infectieuses

Points de programme

Cycle 4: 

Thème 3 - Le corps humain et la santé: 

 

 

Objectifs

-Découvrir différentes pathologies infectieuses, les microorganismes pathogènes associés et les traitements possibles

Matériel

-Cartes à télécharger sur le site et à imprimer

-Possibilité d'utiliser des applications de jeux interactifs telles que LearningApps

Compétences travaillées

Fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé

Concepteurs : Etudiants de L3, ENS de Lyon, Aurélien Schwob

Relecteurs : Nathalie DAVOUST

Un modèle de microbiote intestinal

Par Chloé JOURNO Dernière modification 03/09/2019 13:52
Les scientifiques accordent beaucoup d'importance au microbiote, c'est-à-dire aux populations foisonnantes de microorganismes hébergés par notre organisme et vivant en harmonie avec ce dernier. Dans ce dossier, on propose aux élèves d'utiliser un modèle numérique de microbiote intestinal afin de déterminer quelques rôles physiologiques des communautés bactériennes du microbiote. On s'intéresse également à la fonction digestive du microbiote en exploitant des documents associés à différentes scénarisations pédagogiques : tâche complexe ou QCM ou construction par les élèves d'un modèle numérique.

Un modèle de microbiote intestinal - Lire la suite…

Viral Pursuit

Par Chloé JOURNO Dernière modification 25/11/2019 09:33
Jeu de plateau visant à expliquer, dans le cas d’une infection par le papillomavirus (HPV), comment l’interaction du virus avec son hôte peut mener à un cancer.
Lien vers la ressource

Thématiques liées

Thématique principale : Activités ludiques et pédagogiques - Fête de la Science

Thématiques secondaires : Monde microbien, Vaccination

Type de ressource

Activité pédagogique

Jeu sérieux initialement développé pour la Fête de la Science

Mots-clés

HPV, cancer viro-induit, adjuvant, vaccination, vaccins Gardasil® et Cervarix®

Points de programme

Cycle 4 Thème 3 : Le corps humain et la santé

Sous-thèmes : Argumenter l'intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l'infection.

Spécialité SVT Première :

A- Variation génétique et Santé ; A3- Altération du génome et cancérisation

B- Le fonctionnement du système immunitaire  ; B3 L'utilisation de l'immunité adaptative en santé humaine.

Objectifs

Comprendre comment une infection virale peut conduire à un processus de cancérisation.

Comprendre le focntionnement d'un vaccin et le rôle préventif de la vaccination HPV contre le cancer du col de l'utérus.

Matériel

Plateau de jeu

Cartes de jeu (Questions, réponses et ateliers)

Compétences travaillées

Savoir être : respecter les règles du jeu et jouer en équipe

Adopter un comportement éthique et responsable : fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé

Conceptrices : Sophia Belkhir, Marion Cannac, Moira Courseaux, Valentine Marion et Vinciane Piveteau.

Relectrices : Nathalie Davoust, Hélène Dutartre, Hervé Levesque, Aurélien Schwob et Clémence Venoux

Graphiste : Angèle Morel