Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Microbes, Immunité et Vaccination / Dossiers thématiques / Monde microbien / Ressources monde microbien / Réaliser un antibiogramme de substitution "maison"

Réaliser un antibiogramme de substitution "maison"

Par Stéphanie Brunel Dernière modification 28/02/2019 14:35

Lien vers le document PDF

Compétences travaillées

D4 – Les systèmes naturels et les systèmes techniques, Mener une démarche scientifique.

L’élève est capable

De mettre en œuvre un protocole – Décrire un résultat – D’argumenter pour résoudre un problème.

L’élève apprend

Expliquer l’efficacité des antibiotiques dans l’élimination de certains microbes et argumenter l’intérêt de leur usage raisonné.

Partie du programme

Cycle 4, Thème : Le corps humain et la santé.

Attendus de fin de cycle

Expliquer quelques processus biologiques impliqués dans les relations avec le monde microbien.

Relier la connaissance de processus biologiques aux enjeux liés aux comportements responsables individuels et collectifs en matière de santé.

Objectifs de compétences

Argumenter l’intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l’infection.

Objectifs notionnels

Mesure d’hygiène, vaccination, action des antiseptiques et des antibiotiques.

 

 

Pourquoi choisir un antibiogramme de substitution ?

AVANTAGES

INCONVENIENTS

  • Matériel disponible en grande surface.
  • Coût faible.
  • Produits utilisés non toxiques.
  • Le jus de chou rouge tâche rapidement lors de la préparation.
  • Temps de réaction légèrement plus long.

 

 

Matériel :

- Casserole

- Eau

- Chinois

- Chou rouge

- Pince fine

- Filtre à café

- Agar-agar

- Vinaigre blanc

- Boite de pétri

 

 

Protocole enseignant :

  • Couper grossièrement le chou rouge, et le mettre dans de l’eau bouillante.
  • Laisser cuire une dizaine de minutes (l’eau doit devenir bleu très foncé).

  • Filtrer à l’aide d’un chinois pour récupérer le jus de chou rouge.
  • Dans une casserole mélanger 40 cL d’eau froide avec 10 – 15 cL de jus de chou rouge.
  • Verser un sachet d’agar-agar (environ 2g) dans le mélange.
  • Porter à ébullition tout en remuant.
  • Laisser refroidir quelques minutes et verser dans les boites de pétri (à mi-hauteur).
  • Que ce soit à l’air libre ou au réfrigérateur, compter 10 minutes pour que la gélose prenne.
  • Découper des ronds dans le filtre à café pour faire les pastilles d’antibiotiques (utiliser une perforatrice pour gagner du temps).
  • Écrire au stylo une lettre pour représenter les différents antibiotiques.

  • Préparer les solutions d’antibiotique en mélangeant de l’eau et du vinaigre blanc (les mélanges ne sont qu’indicatifs, vous pouvez les faire varier suivant vos besoins) :
  1. Antibiotique 1 : 100 % vinaigre blanc,
  2. Antibiotique 2 : 20 % eau – 80 % vinaigre blanc,
  3. Antibiotique 3 : 50 % eau – 50 % vinaigre blanc,
  4. Antibiotique 4 : 100 % eau.

 

Les étapes suivantes peuvent être réalisées soit par vous, soit par les élèves lors du TP.

Pour une lecture optimale, il faut laisser agir les pastilles imprégnées 20-30 minutes (photographie 1). Une pause trop en amont dilue les produits et empêche une bonne lecture (photographie 2).

Photographie 1

Antibiogramme de substitution après 20 minutes de repos

Photographie 2

Antibiogramme de substitution après une nuit de repos

 

Protocole élève :

  • A l’aide d’une pince fine, tremper la pastille d’antibiotique dans la solution correspondante (vérifier la correspondance des lettres).
  • Égoutter la pastille sur le rebord du tube et poser délicatement cette dernière sur la gélose.
  • Répéter ces étapes pour les autres pastilles d’antibiotiques.
  • Laisser reposer 20 minutes.

 

 

Pistes de réflexion pour des activités niveau cycle 4 :

 

Situation problème 1 :

Une mystérieuse épidémie bactérienne a fait son apparition et l’OMS compte sur vous pour trouver un traitement efficace contre cette souche bactérienne.

Problématique : Comment est-il possible de déterminer le traitement le plus efficace pour lutter contre une bactérie responsable d’une épidémie ?

Mise en place : Suivre le protocole précédent et proposer le même matériel à chaque groupe.

Objectif : Travailler sur l’action des antibiotiques.

 

 

Situation problème 2 : 

Quelques mois après avoir vaincu cette épidémie, la souche bactérienne refait surface mais les traitements utilisés précédemment ne semblent plus aussi efficaces.

Problématique : Comment expliquer une perte d’efficacité des traitements ?

Mise en place : Suivre le protocole précédent, mais proposer des concentrations différentes des mélanges eau – vinaigre blanc suivant les groupes.

Objectif : Raisonner sur l’usage raisonné des antibiotiques face à l’apparition de bactéries résistantes.