Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Chartreuse

Par hpeschard — Dernière modification 26/08/2019 14:18

Le massif de la Chartreuse

Le massif de la Chartreuse est un chaînon subalpin situé aux trois quarts en Isère et au quart en Savoie (cf figure 1) . Il sélève donc entre Grenoble au sud et Chambéry au nord (cf figure 2). Il domine par ses imposantes falaises la vallée de l’Isère (Grésivaudan) à l’est ainsi que «l’avant pays alpin» et le Bas Dauphiné à l’Ouest. Le massif de la Chartreuse appartient, au même titre que les Bauges, le Vercors, et les Bornes à l'ensemble des massifs sédimentaires subalpins. Ces massifs représentent le domaine le plus "externe" de l'arc que décrit la chaîne alpine. Dans cette zone de la chaîne ils séparent les chaînons jurassiens les plus septentrionaux (Epine, Mont du Chat), des massifs cristallins externes (Belledonne). Comme les autres massifs subalpins, la Chartreuse est peu accessible depuis les vallées qui l’entourent. En effet de puissantes falaises calcaires continues (Urgonienne et Tithonique) bordent des plateaux internes, et ne permettent l’accès au massif que par des gorges profondes (Guiers Vif, Guiers Morts) ou par des cols assez élevés par rapport à l‘altitude maximale du massif (col du Granier au Nord, col de Porte au Sud). Les terrains affleurant sont essentiellement crétacé, mais on retrouve aussi des niveaux jurassiques et tertiaires.

                                                                                            

       fig 1 : Carte de localisation de la Chartreuse en France (source : www.chartreuse-tourisme.com)

 

     

fig 2 : Carte au 1/500 000 ème (source : www.geoportail.fr

              

 

 

               

 

fig 3 : Carte au 1/100 000ème (source :  www.geoportail.fr)

 

Cadre géologique de la Chartreuse : 

Les massifs subalpins sont séparés des régions jurassiennes à l'ouest par le sillon molassique périalpin. Cet ancien sillon marin inclut ,sur cette transversale, les collines du Voironnais et la vallée du Saint Laurent du Pont et des Echelles. A la latitude la Chartreuse, ce sillon est étranglé car les chainpons jurassiens les plus méridionaux viennent se connecter aux massifs subalpins. D'autre part, ces massifs subalpins sont séparés des massifs cristallins externes par le "sillon subalpin" qu'emprunte la vallée de l'Isère. Ce sillon correspond à une zone d'érsoion plus facile. A la latitude de la Chartreuse, ce sillon est dénommé "Grésivaudan".

La totalité des roches de la Chartreuses sont des roches sédimentaires calcaires ou marneuses formées entre entre le secondaire et le quaternaire (formations superficielles) (cf figure 4).

 

fig 4 : Colonne stratigraphique des formations sédimentaires de Chartreuse

 

 

Dans le massif de la Chartreuse, on distingue 3 éléments de tectonique:

  • l'anticlinal occidental qui s'efface de le synclinal de Couz aus abords de Saint Thibaud;
  • l'anticlinal médian, fracturé de multiples façons dans sa partie méridionale mais mieux conservé au nord où il s'ennoie dans la plaine molassique;
  • le pli-faille oriental, zone complexe plongeant vers le sud des structures de la partie ouest du massif des Bauges. La surface de refoulement se prolonge longuement vers le sud, au moins jusqu'à la vallée de l'Isère.

On peut donc distinguer de manière schématique dans le massif de la Chartreuse une portion occidentale jurassienne et une portion orientale subalpine (cf figure 5)

 

fig 5 :  Coupes rendant compte de la structure du massif de la Chartreuse (source : BRGM). Pour agranditr l'image, cliquez dessus, pour la télécharger au format pdf, cliquez ici.

 

Sur les coupes de la figure 4, il apparaît que la Chartreuse est parcourue par un réseau complexe de failles de natures variables et que les formations sédimentaires sont affectées de nombreux plis. On notera également la strucutre inverse du massif; en effet, les sommets correspondent aux synclinaux (ils forment donc des synclinaux perchés) et les vallées aux anticlinaux.

La géologie du massif de la Chartreuse est visible sur la feuille de Montmélian. A toute carte géologique est associée une légende et une notice.

 

Le terrain d'étude choisi comme exemple se situe dans la partie nord du massif de la Chartreuse entre la commune de Saint Pierre d'Entremont au sud et Le Corbeley au nord (cf figure 6)

 

 

parcellesgris.jpg                         

 

fig 6 : Carte indiquant la répartition des 7 parcelles à étudier

 

La série stratigraphique des terrains observables sur ce secteur du massif de la Chartreuse s'étend du Jurasique supérieur (secondaire) au Néogène (tertiaire). Cette série est parcourue par de nombreux accidents tectoniques : plis, failles et chevauchements (cf figure 7).

 

fig 7 : Carte géologique avec représentation des  parcelles (source : BRGM)

 

Les parcelles sont nommées du sud vers le nord: Roche Veyrand, Les Gandy, Col de Cucheron, La Cochette, Mont Outheran, Col du Molard et Corbeley. En cliquant sur les noms des parcelles, vous aurez la carte topographique IGN et la carte gépologique BRGM plus précise que sur les figures précédentes. Ces cartes sont également téléchargeables au format pdf grâce au lien suivant : cartes.pdf

 Cette page est téléchargeable au format pdf.