Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Le site de Sury Le Comtal

Par jesteban — Dernière modification 05/02/2016 14:32

 

Le site de Sury Le comtal

 

Les carrières de Sury le Comtal sont abandonnées, sauf celle située le plus au Nord.

 

site 1 pup

                                    Interview Hervé Jacquemin                                                                    La carrière de Sury Le Comtal

Géologue, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne

 

Le point de vue sur la carrière d’exploitation  présente  un ensemble sédimentaire qui à distance paraît relativement homogène. En direction du sud ouest, une trouée dans cette carrière permet d’observer les Monts du Forez ; un point de vue intéressant pour établir la relation entre le socle granito-gneissique et les produits de son érosion/altération, dont une partie a sédimenté sur ce site, essentiellement sous la forme d’argilites et de sables.

 

 

 

 

site 2 pup

 

En descendant sur les lieux des anciennes carrières, dont certaines sont noyées, les parois permettent une  lecture stratigraphique.

 

A la  base de cet ensemble, on peut voir des dépôts assez grossiers, conglomératiques constitués de quartzites et de micaschistes. Par analogie aux faciès rencontrés dans des carrières situées à proximité (carrières des Plantées de Saint-Marcellin en Forez), ces dépôts peuvent être datés de la limite Eocène-Oligocène (- 40 M.a. environ).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site 3 pup

    De plus près, l’affleurement semble moins homogène laissant apparaitre des niveaux verdâtres intercalés dans les argilites rouges .

 

    Ces dépôts de la méga séquence inférieure du fossé du Forez sont ceux d’une plaine inondable, où les variations de la tranche d’eau vont avoir des conséquences sur les états oxydés (argilites rouges) ou réduits (argilites vertes) des sédiments déposés.

Site 4 pup

 

 

 

Site 5 pup

  Les régimes des précipitations changeant, à la faveur de fortes pluies, cette plaine alluviale peut-être le lieu de dépôts plus grossiers (graviers arrachés au socle primaire, galets de quartzite.
site 6 pup

 

 

 

site 7 pup

 

 

    Il faut noter que ces variations de sédimentation s’observent sur une échelle verticale (les variations dans le temps des conditions de dépôt font qu’une plaine marécageuse peut-être le lieu,  à un moment différent de son histoire géologique, de dépôts alluvionnaires plus grossiers), et sur une échelle horizontale, où dans une même région, des chenaux fluviatiles alternent avec des zones plus ou moins inondées déposant des fines particules.

    On peut observer sur la photo ci contre, sur un même plan horizontal, une sédimentation chenalisée, où alternent des lieux à fort drainage déposant des éléments grossiers et des lieux où se déposent des éléments beaucoup plus fins.

 

 

 

 

 

retour au sommaire