Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Facteurs de risque

Sachant que les AVC sont la 2ème cause de mortalité et la première cause d'handicap dans le monde, une large étude mondiale statistique a été lancée: l'étude INTERSTROKE; elle a rassemblé les données obtenues dans 22 pays, sur 3 000 cas afin de connaître les principaux facteurs de risque. (TheLancet, June 2010, DOI:10.1016/S0140-6736(10)60975-0).

La méthode a été la suivante: les patients atteints par un AVC, ont été recrutés dans 22 pays (Europe, Amérique du Nord et du Sud, Afrique, Asie), de mars 2007 à Avril 2010, à condition de se présenter dans les 5 jours au maximum suivant la survenue des symptômes et dans les 72h suivant l'hospitalisation: pour chaque patient, une IRM ou un scanner ont été pratiqués, un questionnaire a été rempli par le patient lui-même ou par l'entourage proche, des analyses complémentaires ont été réalisées (sang, urine, pression artérielle, etc...) et un individu servant de contrôle a été sélectionné. Dans cette étude, 78% des cas correspondaient à des AVC ischémiques et 22% des AVC hémorragiques.

Les résultats de cette étude ont démontré que 5 facteurs de risque sont associés à 80% des cas:

  • Hypertension (définie comme une pression artérielle supérieure à 160/90 mm Hg): l'hypertension est associée à un risque 3,14 fois supérieur de développer un AVC ischémique et de 9,18 fois un AVC hémorragique. Il s'agit du facteur le plus important.
  • Tabagisme : le fait de fumer régulièrement augment le risque de faire un AVC ischémique d'un facteur 2,32 et un AVC hémoragique de 1,45. Bien sûr le risque augmente avec le nombre de cigarettes fumées: pour les AVC ischémiques, le risque est 1,7 fois supérieur pour 1 à 10 cigarettes quotidiennes contre un risque 6 fois supérieur pour plus de 21 cigarettes par jour.
  • Obésité abdominale (définie par la masse corporelle et surtout par le rapport taille/hanche, qui permet de mieux apprécier l'obésité abdominale): globalement le facteur de risque est en moyenne 1,5 fois supérieur pour les 4% des hommes ayant le rapport taille/hanche le plus élevé.
  • Alimentation : une alimentation déséquilibrée et trop riche augmente le risque d'un facteur 1,3 (AVC ischémique) à 1,41 fois (AVC hémorragique). Ainsi, manger des fruits et du poisson diminue le risque (mais pas d'effet positif lié à la consommation de légumes), alors que manger trop de viande rouge et d'oeufs l'augmente.
  • Activité physique : avoir une activité physique régulière (marcher, faire du vélo, jardiner plusieurs fois dans la semaine) diminue le risque d'un facteur 1,47 (AVC ischémique) et 1,42 (AVC hémorragique).

 

4 autres facteurs expliquent 10% de cas supplémentaires; ces 4 autres facteurs sont:

  • Consommation d'alcool: la consommation d'alcool de plus d'une fois  par jour augmente le risque global d'un facteur 1,4 à 2,01.
  • Diabète: cela représente un facteur de risque augmenté de 1,6 fois
  • Facteurs psychologiques, comme le stress, la dépression: 1,3 fois plus de risque
  • Apolipoprotéines: un rapport apolipoprotéine B/apolipoprotéine A1 élevé, accroît le risque d'un facteur 1,9.

Retour