Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Définitions des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Un AVC, appelé aussi "attaque", est lié à une perturbation de l’irrigation de certaines cellules du cerveau ce qui conduit à un déficit neurologique localisé. En effet, les cellules nerveuses de la zone sont endommagées et périssent: les fonctions corporelles perturbées après une attaque cérébrale et la sévérité des séquelles dépendent de l'étendue et de la situation de la région touchée.

Cette perturbation de l’irrigation peut être due à :

  • une artère bouchée par un caillot de sang, bloquant ainsi la circulation sanguine, provoquant ce qu'on appelle un AVC ischémique ou infarctus cérébral (80 % des AVC)
  • la rupture de la paroi d’une artère ce qui déclenche une hémorragie intracérébrale (15 % des AVC),
  • une hémorragie méningée, le plus souvent causée par la rupture d'une malformation vasculaire congénitale (5 % des AVC).

L'apoplexie ou attaque d'apoplexie est en fait un effet visible de l'AVC correspondant à une perte de connaissance avec arrêt partiel ou complet des fonctions cérébrales, ou à la perte de conscience voire la mort soudaine du patient (apoplexie foudroyante).

On définit un infarctus comme la mort brutale et massive de cellules, en rapport avec un manque d'oxygène.

Les AVC peuvent être liés à une mauvaise hygiène de vie (tabagisme, surcharge pondérale), à une certaine hérédité ainsi qu’à des facteurs de risques vasculaires (hypertension artérielle, hypercholestérolémie, ...) ou à des maladies spécifiques (fibrillation auriculaire, troubles de la coagulation sanguine). L'âge moyen de survenue d’un accident vasculaire cérébral est de soixante-dix ans, mais il peut se produire à tout âge. Les AVC représentent la majorité des causes d'hémiplégie récente et frappent environ 130 000 sujets par an, en France. La mortalité (25 000 cas/an en France) à six mois est de 30%. Il s’agit de la troisième cause de mortalité en France après les cancers et les cardiopathies, et la première cause des handicaps physiques acquis au cours de la vie (25% des individus atteints gardent un handicap sévère les empêchant de mener une vie autonome).