Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Formation de la bêta-amyloïde et pathogène

Chez les malades, interviennent les sécrétases b et g. Ce sont des protéases cytoplasmiques.

Celles-ci donnent naissance aux polypeptides de 39 à 43 acides aminés (peptide Amyloïde bêta ou Ab) insoluble de par ses feuillets "bêta": ces polypeptides vont s'agglomérer pour former les plaques séniles dans les espaces extracellulaires.

Les formes les plus fréquentes de ce peptide sont celles à 40 ou 42 acices aminés.

 

Ces protéases trouvent sur l'APP muté, des sites enzymatiques favorisant la synthèse de peptide Ab. .
ma1.gif

Remarques :

 

- On pense que la protéase lysosomiale qui génère un fragment contenant la séquence entière de la l'Ab en ce précipitant à l'extérieur de la cellule, est à l'origine des enchevêtrements neurofibrillaires et des autres aspects histologiques de la MA.

- Par ailleurs, ces mutations qui ont pour résultats la formation de fragments renfermant l'Ab pourraient les rendre plus résistants face à la dégradation protéolytique physiologique ce qui augmenterait ainsi le dépôt des protéines Ab.

- Des fragments contenant la protéine Ab sont directement ou indirectement neurotoxiques. En effet, des données indiquent que l'exposition des neurones à la protéine Ab peut augmenter leur concentration intracellulaire en calcium. Quelques protéines kinases, y compris celles intervenant dans la phosphorylation de Tau, sont contrôlées justement par les concentrations de Ca2+ .

- Plusieurs autres constituants mineurs de la substance amyloïde ont été identifiés, tels l'apolipoprotéine E et les protéoglycannes.