Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

lexique

définitions des termes importants

Akinésie : allongement du temps d'exécution d'un mouvement.

Barrière hémato encéphalique : barrière anatomique qui constitue une interface entre les capillaires sanguins et le cerveau. Elle limite le passage de certaines substances (protéines, certains médicaments, déchets, certains virus), en revanche, d'autres substances de faible poids moléculaire (nutriments, drogues, alcool, nicotine... ) franchissent cette barrière et peuvent provoquer des perturbations cérébrales plus ou moins importantes  Les capillaires du cerveau forment donc une barrière sélective.

Corps de Lewy : inclusions intracytoplasmiques qui résultent de l'accumulation de protéine, l'alpha-synucléine et ubiquitine. Ces lésions cérébrales s'observent chez les patients parkinsoniens.

Cortex moteur : partie du cortex cérébral situé à l'arrière du lobe frontal et chargé de la motricité. Le cortex moteur est subdivisé en aires motrices, pré-motrice, motricité du langage et motricité oculaire.

Dégénérescence : c'est la destruction progressive d'un élément, d'une cellule par exemple.

Dopamine: neurotransmetteur produit par certains groupes de neurones, elle est présente dans diverses régions du système nerveux central et périphérique.

Dopaminergique : qui se rapporte à la dopamine.

Dopathérapie : traitement de la maladie de Parkinson utilisant la L-Dopa (3,4-dihydroxyphénylalanine, substance intermédiaire dans la synthèse de la dopamine). Cette substance est capable de traverser la barrière hémato encéphalique, elle est alors transformée en dopamine après décarboxylation.

Dyskinésie : mouvements anormaux, involontaires, rapides et incontrôlés, particulièrement invalidants et qui apparaissent très fréquemment chez les patients parkinsoniens traités à la L-dopa.

Étiologie : étude des causes d'une maladie

Ganglions de la base : Les ganglions de la base correspondent à un ensemble de gros noyaux (substance grise) situés en profondeur dans le cerveau. On distingue le noyau caudé, le putamen, le globus pallidus (ou pallidum) le noyau subthalamique (ou corps de Luys) et la substance noire. Les ganglions de la base régulent l'expression des mouvements du corps, les comportements affectifs et certains processus cognitifs en intégrant les afférences d'origine corticale qu'ils reçoivent et en modulant l'activité des relais thalamiques impliqués.

Locus niger ou substance noire : noyau situé à la base du mésencéphale et comprenant deux parties. La "pars compacta", constituée de neurones dopaminergiques entassés de façon compacte et projetant sur le striatum et le cortex. Dans la "pars reticulata", les neurones sont plus disséminés et projettent sur le thalamus.

MPTP : 1- méthyl - 4 - phényl - 1, 2, 3, 6 - tétrahydropyridine, sous produit de la mépéridine (opiacées) pouvant engendrer la disparition des neurones à dopamine de la substance noire, utilisée pour obtenir un parkinsonisme expérimental.

Neurotransmetteur : médiateur chimique, substance libérée, sous l'influence de l'excitation d'un neurone au niveau de ses terminaisons nerveuses. Les médiateurs permettent de transmettre des informations d'un neurone à l'autre.

Neurotrophines : facteurs de croissance actifs sur les neurones (ou les cellules gliales) dont ils règlent la croissance, la prolifération et la différenciation. Il en existe différentes sortes caractérisées par leurs populations neuronales cibles et la famille moléculaire à laquelle ils appartiennent. Ex: le NGF: nerve growth factor (neurones sensitifs et moteurs) ou le GDNF: glial-cell-derived neurotrophic factor (neurones à dopamine). Les propriétés des différents facteurs neurotrophiques ont conduit diverses équipes à vouloir utiliser ces facteurs pour traiter des maladies neurodégénératives. 

PET-scan : Tomographie à Emission de Positons, système d'imagerie récent basé sur l'émission de positons et non sur les rayons X comme un scanner classique. la technique permet d'identifier in-vivo l'activité dopaminergique dans le striatum

Prévalence : fréquence d'une maladie dans une population donnée.

Noyau subthalamique : également appelé corps de Luys, noyau de la base.

Striatum dorsal : ensemble formé par le noyau caudé et le putamen d'aspect strié.

Substance noire : voir locus niger

Syndrome : ensemble de signes que l'on retrouve dans des maladies différentes.

Système limbique : groupe de structures cérébrales interconnectées à l'intérieur des hémisphères cérébraux et impliquées dans les émotions et dans l'apprentissage. Les différentes parties du système limbique sont non seulement reliées entre elles mais aussi avec beaucoup d'autres parties du système nerveux.

Thalamus : principale subdivision du diencéphale comprenant de nombreux noyaux étroitement interconnectés avec le cortex cérébral.