Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Neurosciences / Dossiers thématiques / Perception sensorielle / Vision / COMPRENDRE / Mouvements oculaires / Contrôle du réflexe vestibulo-oculaire

Contrôle du réflexe vestibulo-oculaire

Par jauzein — Dernière modification 29/09/2017 15:36
Aude Richter et Michèle Ternaux, 2005-2006

 

ContRefVestibOcul.gif

Sur ce croquis sont figurés les trois canaux semi-circulaires qui détectent les accélérations angulaires de la tête dans les trois plans perpendiculaires.

 

Si la tête tourne à droite, le canal horizontal active le neurone vestibulaire secondaire qui croise et va provoquer la contraction du muscle droit externe de l'œil gauche, entraînant un mouvement de l'œil vers la gauche.

Le neurone vestibulaire qui ne croise pas provoque l'inhibition du muscle droit externe de l'œil droit.

Il va donc relâcher ce muscle et permettre que l'œil droit tourne aussi vers la gauche.

Les deux yeux tournent donc en même temps vers la gauche. Le regard sera donc stabilisé, et l'image du monde restera fixe sur la rétine.

 

 

 

D’après Berthoz, «  Le sens du mouvement »

 

Trois neurones sont impliqués :

  • un neurone sensoriel (vestibulaire primaire) qui va des capteurs vers les noyaux vestibulaires qui  code la vitesse de rotation de la tête.
  • un neurone vestibulaire secondaire qui lie les noyaux vestibulaires et les motoneurones
  • les motoneurones qui activent la contraction des muscles des yeux

Les informations vestibulaires sont aussi envoyées vers le cervelet sur les neurones de Purkinje, neurones inhibiteurs qui exercent une action de coordination et de modulation sur le réflexe. Dans le cas des rotations, la partie du cervelet mise en jeu est le flocculus.

 

Un mouvement de la tête vers la gauche active les récepteurs du canal semi-circulaire gauche mais inhibent ceux du canal semi-circulaire droit.

Les motoneurones des muscles droits latéraux reçoivent  des connections directement des interneurones du noyau vestibulaire

tandis que les motoneurones des muscles droits médians sont innervés par les neurones du noyau abducens controlatéral.

La stimulation d’un canal semi-circulaire excite les muscles complémentaires des deux yeux et inhibe les muscles antagonistes.

Ici contraction des muscles droit médian (œil gauche)  et droit latéral  (œil droit) et relâchement des muscles droit latéral (œil gauche)  et droit médian (œil droit)

Mouvement coordonné des deux yeux vers la droite.

D'après Neurophysiologie Nathan Université
ContRefVestib1.gif