Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Neurosciences / Glossaire / Accident vasculaire cérébral (AVC)

Accident vasculaire cérébral (AVC)

Par Vutheany LOCH Dernière modification 15/04/2019 15:32

Les AVC sont des obstructions ou des ruptures (plus rare) de vaisseaux sanguins dans le cerveau, entraînant, dans le premier cas, une ischémie, et dans le deuxième, une hémorragie et un hématome.

Un AVC sur 2 ou 3 est précédé de signes anonciateurs qui disparaissent en moins de 24h: des troubles passagers de la sensibilité, du langage ou de la vue. Ce sont des AIT (Accidents Ischémiques Transitoires) ou "mini-attaques" (un caillot qui se dissout spontanément par exemple).

Les symptômes d'AVC sont : une faiblesse soudaine, un engourdissemnt ou picotement au niveau du visage, d'un bras, d'une main ou d'une jambe, voire uen paralysie de la moitié du corps (hémi-plégie), une inadaptatoin du langage ou une perte de la parole, des troubles de la vue (vision double ou cécité), des vertiges (manque d'équilibre, chutes soudaines, perte de coordination, désorientation), des maux de têtes soudains et intenses, des nausées et des vomissements, une augmentation de la tension artérielle (réaction de maintin du débit sanguin cérébral). Les symptômes d'accident vasculaire cérébral dépendent du type d'AVC et de la zone cérébrale atteinte. Les troubles neurologiques sont d'apparition progressive dans les AVC hémorragiques et plus rapides dans les AVC ischémiques. Les symptômes dépendent également de l'hémisphère cérébral atteint: dans la grande majorité des cas, les atteintes de l'hémisphère gauche donnent des troubles du langage, de l'écriture, de l'orientation droite-gauche, alors que les atteintes de l'hémisphère droit donnent des troubles de l'appréciation des distances, des difficultés d'attention et d'habillage.

Le traitement dépendra du type d'AVC. En cas d'ischémie on pourra utiliser un médicament thrombolytique (destructeur de caillot sanguin), par exemple le t-PA (activateur de plasminogène tissulaire).

La prévention des rechutes d'AVC consiste à traiter les facteurs de risque vasculaire: surveiler sa tension artérielle, normaliser son taux de cholestérol sanguin, équilibrer correctement un diabète, surveiller son poids, arrêter le tabac, réduire sa consommation d'alcool....