Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Etude de la densité de l'eau

Mise à jour : 14/08/2001

plonge1.gif

Dans les zones les plus chaudes (équateur), la salinité est supérieure en surface (tendance à augmenter la densité)à cause de la forte évaporation. 
La température est également maximum en surface (tendance à diminuer la densité). 
Le graphe présentant la masse volumique en fonction de la profondeur (Sigma-0) montre une densité de surface faible et une forte différence de densité entre l'eau de surface et l'eau plus profonde. L'eau de surface, beaucoup moins dense, ne se mélange pas avec l'eau plus profonde. 

Lorsque l'on monte vers le Nord, la salinité de surface mais surtout la température diminuent. La différence de densité entre l'eau de surface et l'eau plus profonde (2000m) devient minime. En hiver, le refroidissement de l'eau de surface et l'augmentation de la salinité de surface (fabrication de la banquise)sont responsable de l'inversion du gradient de densité : L'eau de surface légèrement plus dense que l'eau plus profonde plonge en profondeur. 

 

 

flèchean retour.gif