Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Implications dans le climat de l'Europe

 

Implications du Gulf Stream dans le climat de l'Europe

 

  Il faut attendre 1885 et les travaux d'un lieutenant de marine américaine, Maurice Fontaine Maury, pour avoir une première implication du Gulf Stream dans la douceur du climat européen. En se basant uniquement sur ses propres observations de part et d'autre de l'Atlantique, le Gulf Stream apparaît pour lui comme la seule source de chaleur capable de réchauffer le climat européen. La chaleur océanique serait transmise aux vents d'Ouest refroidis en hiver, ce qui diminuerait les écarts de température. 

Première idée : le Gulf Stream est le seul acteur de la douceur du climat européen
théorie 1

  

Une deuxième idée, très récente (fin années 1990), a été émise par un groupe de chercheurs américains dirigé par Richard Seager, du Senior Research Scientist de l'Université de Columbia. Cette équipe s'est appuyée sur des simulations informatiques et une compilation de toutes les informations climatologiques disponibles depuis 1949. Le résultat montre que le Gulf Stream n'est pas seul en jeu, mais il faut compter sur une véritable interaction avec l'atmosphère, et plus surprenant encore... avec la lithosphère ! Pour résumer :

-- l'air froid polaire est dévié de sa course par les Montagnes Rocheuses de l'Ouest américain. Ce courant atmosphérique va donc traverser l'Atlantique Nord.

-- une énorme quantité d'énergie thermique est cédée à ce courant atmosphérique par le Gulf Stream : c'est le phénomène de déstockage, dont parlait déjà Maury. A lui seul, sous la forme de tempêtes hivernales, cette énergie est suffisante pour expliquer la douceur du climat européen (on estime à 27°C le gain de chaleur !).

Le grand intérêt de cette idée est de montrer le rôle inattendu des reliefs (les Rocheuses) sur un climat, quelques milliers de km plus loin. Le Gulf Stream, à lui seul, ne transfère directement sur nos côtes qu'à peine 10% de l'énergie thermique véritablement cédée à l'atmosphère, soit un gain de 2 à 3°C seulement. 

Deuxième idée : le Gulf Stream interagit avec les courants atmosphériques
théorie 2
 
 
C'est actuellement cette deuxième proposition qui est admise par la communauté scientifique: on a donc une profonde interaction atmosphère-lithosphère-océans.
 
 
retour