Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

La grippe

La grippe, une épidémie saisonnière

Selon les années, et selon les virus, la grippe est une épidémie ou une pandémie. Celle de 1918, fut une véritable pandémie, elle a fait trois fois le tour du monde dans l'année, tuant 24 millions de personnes, c'est - à - dire quatre fois plus que les pertes civiles et militaires de la première guerre mondiale.

Les virus de la grippe s'attaquent surtout aux voies respiratoires supérieures, nez, gorge, bronches et rarement aux poumons. L'infection dure en général une semaine environ. Elle se caractérise par l'apparition brutale d'une forte fièvre, de myalgies, de céphalées, une sensation de profond malaise, une toux sèche, une gorge irritée et une rhinite.La plupart des sujets atteints guérissent en une à deux semaines sans traitement médical. La grippe fait courir des risques sérieux aux plus jeunes, aux personnes âgées et aux malades souffrant de pathologies comme des pneumopathies, le diabète, le cancer, des problèmes cardiaques ou rénaux. Chez ces sujets, elle peut provoquer de graves complications des pathologies concommitantes, la pneumonie et la mort.

Le virus se transmet facilement d'une personne à l'autre par voie aérienne, au moyen des microgoutelettes et des particules excrétées par les sujets infectés lorsqu'ils toussent ou éternuent. Le virus pénètre dans l'organisme par le rhino-pharynx. Les symptômes apparaissent 1 à 4 jours après la contamination. Les sujets deviennent contagieux un jour avant l'apparition des symptômes et le restent pendant 7 jours.

La maladie se propage rapidement, en particulier quand il y a de fortes concentrations de populations. Le virus survit plus longtemps à l'extérieur de l'organisme lorsque le temps est sec et froid, raison pour laquelle les épidémies saisonnières de grippe surviennent en hiver dans les climats tempérés.

L'incidence

Son incidence est assez brutale. Si le virus a un phénotype antigénique très différent de celui qui a sévi antérieurement au sein d'un groupe donné, l'incidence sera d'autant plus brutale. L'incidence est directement proportionnelle à l'originalité antigénique du virus et ainsi, à sa variabilité génétique.


Incidence de la grippe au cours des années 1999 / 2000 / 2001
incidencegrippe9900012R.gif

 

La répartition mondiale

 
Influenza Like Illness activity ou Répartition mondiale de la pandémie de Grippe entre le 11 mai et le 14 juin 2003
carte grippe1.GIF

 

La cause

La grippe est une maladie infectieuse causée par des Myxovirus, Myxovirus influenzae de quatre types, A, B et C et Thogoto. Les virus A peuvent être identifiés chez l'homme, chez le porc, le cheval, et les oiseaux, les virus Thogoto sont transmis par les tiques et les virus B ont été récemment isolés chez des phoques. Les virus C sont spécifiques à l'Homme. En 2003 les oiseaux ont représenté un réservoir de virus de type A très agressifs pour l'homme, réservoir important quantitativement.

Le virus C ne comprend que 7 brins d'ARN pour 8 chez les deux autres, les virus B et C sont beaucoup plus stables génétiquement que le virus A. L'enveloppe protéique de ces virus comporte en particulier deux protéines à rôle antigénique, des hémagglutinines, glycoprotéines capables de s'associer avec les récepteurs de certaines cellules libres comme les globules rouges, et des neuraminidases à rôle enzymatique. Ce sont les initiales des noms de ces deux protéines qui permettent de classer les virus A en différents sous - types: H1 N1: virus caractérisé par une hémagglutinine de sous - type 1, et une neuraminidase de sous - type 1. Selon les auteurs, 13 ou 15 sous - types d'hémagglutinines sont identifiées et toujours 9 sous - types de neuraminidases. Toutes les combinaisons d'un sous - type de neuraminidase et d'un sous - type d'hémagglutinine sont possibles pour un virus donné: H4 N2 ou H3 N6.

Virions de Parainfluenzae type 1 en microscopie électronique.

Le diamètre des particules virales est de 0,1 µm.

Elles sont à peu près circulaires.

influenza virion.gif

 

Quelques ressources pour s'informer sur la grippe:


Données générales sur la grippe

Actualités en épidémiologie
caducee.GIF
 

Groupe d'expertise et d'information sur la grippe

http://www.grippe-geig.com/

 

Informations générales sur la grippe invs.GIF
http://invs.sante.fr 
 
La grippe : dossier de l'université Louis Pasteur de Strasbourg http://science-citoyen.u-strasbg.fr/dossiers/grippe/grippe/index.html
 
Schéma du cycle viral Influenza http://science-citoyen.u-strasbg.fr/dossiers/grippe/virus/popup/pop_mult.html
 

Suivre les épidémies de grippe

Groupe régionaux d'observation de la grippe grog.GIF
http://www.grog.org 
 
Réseaux sentinelles sentinelles.GIF
http://rhone.b3e.jussieu.fr/senti/php/doc/bilans/2002/Bilan_2002_Version2.pdf 
Transmission à l'homme des virus d'oiseaux afssa.GIF
http://www.afssa.fr/ftp/basedoc/rapportinfluenza.pdf 
Répartition européenne de la grippe eiss.GIF
http://www.eiss.org/index.cgi 
Banques de données (cartes et graphes) grippe en Europe eiss.GIF
http://www.eiss.org/html/maps.html 
Virus de la grippe et autre maladie émergente et réémergente http://www.pasteur.fr/actu/presse/com/dossiers/emergent/grip.html
La grippe dans le monde OMS.GIF
http://oms2.b3e.jussieu.fr/flunet/docs.html 
Répartition mondiale de la grippe pendant trois semaines du printemps 2003

OMS.GIF

http://oms2.b3e.jussieu.fr/flunet/f_recent_activity.html

Incidence de la grippe pendant trois saisons dans un pays à climat tempéré de l'hémisphère nord

OMS.GIF

http://oms2.b3e.jussieu.fr/flunet/f_recent_isolates.html

Un bilan scientifique et comparatif de la grippe et du SRAS "Pour la science" mai 2003 N°307

 

 

AUTRES LIENS