Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Épidémiologie et santé / Education à la santé / Données épidémiques: SIDA / Enseigner / Modèles épidémiques et démarches pédagogiques

Modèles épidémiques et démarches pédagogiques

Voir la version diaporama de cette démarche présentée lors de la journée de formation du 07 février

 

« Etapes »
«  Supports »
« Réflexions»
 

1.  Construction d’un premier modèle sur papier

 
 
 
 

Courbe de l’infection à l’échelle de l’organisme (charge virale) avec différentes phases (primo-infection – asymptomatique – symptomatiqueCette courbe va avoir deux intérêts :

 1) corrélations possibles avec les compartiments des modèles Vensim

2) lire la durée moyenne de la phase asymptomatique pour trouver la valeur du «coefficient d’expression» dont on va avoir besoin pour paramétrer le modèle (flux de « L » vers « S »)

 

- passer de l’échelle de l’individu à celle d’une population = prévoir le nombre de compartiments

 
- représenter les communications entre les compartiments
 

- réfléchir à la quantification des flux, aux paramètres qu’on ne connait pas

 

 équations mathématiques régissant les flux +paramètres + effectifs initiaux

 
 
 
2. Construction du modèle avec le logiciel Vensim
 
 
 
 

2.a. Logiciel Vensim en mode construction (et sa fiche technique)  = on fait construire aux stagiaires le modèle auquel ils viennent de réfléchir, avec des paramètres fixes (ceux de l’article)

 
 
 

2.b. Logiciel Vensim en mode simulation (et sa fiche technique) = on ouvre un modèle déjà construit = fichier modele1.mdl. Ce modèle intègre des données chiffrées (jeu de  données extrait des statistiques de l’état du Massachusetts = évolution mois par mois des effectifs des personnes pour lesquelles le SIDA a été diagnostiqué entre novembre 1986 et mars 1992) et la possibilité de faire varier p1 (curseur)

Le modèle peut fonctionner (= il calcule les variations au cours du temps des effectifs dans le compartiment des personnes atteintes de SIDA), mais on ne peut pas encore discuter de sa validité (=

on n’a pas confronté le Scalculé au S mesuré)
 
 
 

- réflexion sur la validité du modèle (bonne adéquation entre la mesure et le calcul)

- réflexion sur ce qui fait varier le paramètre p1 dans la réalité et sur l’intérêt de pouvoir le faire varier

Discussion sur les variantes qu’on peut imaginer à partir de ce modèle, en tenant compte de différents aspects, réels (politique de santé, comportements des personnes) ou virtuels (un vaccin anti-VIH ?) 

 
 
 
 
3. Des modèles plus ou moins complexes
 
 
 
 

-          Logiciel Vensim en mode simulation et différents modèles préconstruits : modele2.mdl, modele3.mdl, modele4.mdl

 

-          Document distribué : description scientifique de ces différents modèles

 
 
 

- analyser les modèles, les faire fonctionner, discuter de leur validité