Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Les mutations photo-induites

Par sbergeot — Dernière modification 08/04/2019 12:10

Certaines lésions de l'ADN peuvent bloquer la réplication. Toutefois certaines polymérases peuvent contourner la lésion. Dans ce cas , les mutations ponctuelles sont dues à l"incorporation d'une base incorrecte en face d'une lésion non réparée. La majorité des mutations sont des substitutions de bases : transition GC/AT, mutation en tandem CC vers TT.

Les cellules irradiées en phase G1 du cycle cellulaire ont le temps de réparer leur ADN si les lésions concernent le brin transcrit. Les mutations sont, dans ce cas, dues à la réplication des lésions situées sur le brin non transcrit. 

Une irradiation en phase S ne laisse pas le temps d'une réparation de l'ADN avant la réplication. Les mutations résultent alors de la réplication des lésions situées sur le brin transcrit.