Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Peau et UV

Par sbergeot — Dernière modification 08/04/2019 12:10

Les UVC (haute énergie) pénètrent faiblement dans la peau. Les UVB (5% des UV) pénètrent plus profondément et atteignent la couche basale de l'épiderme. Les UVA (9,5% des UV) pénètrent jusqu'au derme.
L'agression de la peau par les UV peut induire des tumeurs cutanées :

  • les mélanomes malins qui sont des tumeurs malignes très agressives et métastasiques provenant des mélanocytes. Bien que n'étant pas particulièrement localisés sur les zones corporelles exposées au soleil, l'exposition semble impliquée dans l'induction de ces mélanomes.
  • les carcinomes cutanés qui peuvent avoir pour origine les cellules de la couche spineuse (carcinome spinocellulaire ou SCC) ou celles de la couche basale (carcinome basocellulaire ou BCC). L'âge moyen de la survenue est entre 50 et 60 ans. Les études épidémiologiques et expérimentales montrent que les carcinomes cutanés sont liés à l'exposition solaire : ils sont principalement localisés dans les zones photo-exposées ; il y a corrélation entre leur incidence et les faibles latitudes, la clarté de la peau,  la déficience de la réparation des photolésions chez certains sujets ( cas du xeroderma pigmentosum).

L'induction des carcinomes cutanés est liée à des photolésions du gène p53 induites par les UVB. Des mutations du gène ptch (gène suppresseur de tumeur) sont également associés au développement de certains carcinomes cutanés.