Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Biologie cellulaire et moléculaire / Archive / Du génotype au phénotype / Le phénotype xérodermique / Ressources / Comparer la capacité de réparation de l'ADN chez des cellules de peau d'un individu sain et d'un individu xérodermique.

Comparer la capacité de réparation de l'ADN chez des cellules de peau d'un individu sain et d'un individu xérodermique.

Par sbergeot — Dernière modification 08/04/2019 12:10

Comparer la capacité de réparation de l'ADN chez des cellules de peau d'un individu sain et d'un individu xérodermique.

Principe : On sait que le principal dommage des UV au niveau de l'ADN sont des altérations au niveau de deux nucléotides consécutifs T-T (dimère T-T). Lors de la réparation, le dimère T-T est remplacé par deux nucléotides séparés T et T. La cellule utilise donc des nucléotides T qu'elle puise dans le milieu. 

Technique : On expose des cellules de peau d'un individu sain et d'un individu xérodermique mises en culture à un rayonnement Ultra Violet. On introduit ensuite dans le milieu de culture des nucléotides T radioactifs (thymidine tritiée). On évalue l'incorporation de ce précursseur radioactif par autoradiographie. Les zones de l'ADN réparées apparaissent sous forme de "grains sombres" au niveau des noyaux. On peut avoir une idée de l'importance en quantité des réparations effectuées en estimant le nombre de grains par noyau.

Activité : Comparer les cellules de peau normale et xerodermiques pour dégager les manifestations du xeroderma au niveau cellulaire.

Cellules de peau normale(X40) 

Cellules de peau normale (X100)

Cellules de peau XP (X40) 

Cellules de peau XP (X100) 

Cliquez sur l'image pour l'obtenir en grande dimension