Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Chauve-Souris

Par salame — Dernière modification 13/10/2017 11:46

 

Programme

Thème 1-A-2 Diversification génétique et diversification des êtres vivants

Exemple

 Gènes impliqués dans le développement des membres antérieurs de la chauve-souris.

Auteurs

Jean-Claude Hervé, Naoum Salamé

Résumé

Les Chiroptères apparaissent dans l’enregistrement fossile il y a une cinquantaine de millions d’années avec d’emblée les caractéristiques des Chauves-souris actuelles. Les spécialistes s’accordent pour dire que les Chiroptères proviennent de l’évolution de formes ancestrales ayant l’aspect de mammifères quadrupèdes  aux membres non spécialisés comme ceux des rats et souris actuels. Des travaux récents ont eu pour objectif de déceler les innovations génétiques à l’origine de l’adaptation au vol des Chauve-souris, notamment de la transformation des membres antérieurs en ailes. L’intérêt s’est porté sur les gènes Prx1 et Bmp2 connus pour agir sur la croissance des os longs des membres au cours du développement embryonnaire. La comparaison de l’expression de ces gènes, au cours du développement embryonnaire chez deux mammifères de même taille, la chauve-souris Carollia perspicillata et la souris Mus musculus révèle des différences entre les deux espèces qui sont corrélées avec des changements dans l’allongement des membres. Les séquences codantes de ces gènes chez la chauve-souris et la souris sont très proches ; en revanche, notamment pour le gène Prx1, on a mis en évidence des différences importantes au niveau d’une région régulatrice de l’expression du gène. Une expérience de transgénèse a été réalisée où on a introduit dans un embryon de souris une construction génique formée par l’association de la séquence régulatrice de la chauve–souris avec la séquence codante de la souris. Elle a eu comme résultat  un allongement significatif de l’avant-bras de la souris. Cela sensibilise à l’idée que des innovations génétiques relatives aux mécanismes qui régulent l’expression de gènes du développement ont pu jouer un rôle important dans l’évolution des Chiroptères.

Références

 Regulatory divergence modifies limb length between mammals. Christ J Cretekos et al; Genes development,  2008,  22 (2)  141-151.

·         Development of bat flight: morphologic and molecular evolution of bat wing digits. Karen E. Sears et al. PNAS  2006, 103 (17) 6581-6586.

Ressources

Données

 

 

 
  •  Séquences pour Anagène

- PRX1

Séquences codantes du gène Prx1 de la souris et de la chauve-souris

Séquences régulatrices du gène Prx1 de la souris et de la chauve-souris

- BMP2

Séquences du gène BMP2 de la Souris et de la Chauve-souris (séquence partielle)

Application

 Proposition pédagogique