Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Terminale Thème 2

Thème 2-B La plante domestiquée

Les plantes, directement ou indirectement (par l’alimentation des animaux d’élevage) sont à la base de l’alimentation humaine. Elles constituent aussi des ressources dans différents domaines : énergie, habillement, construction, médecine, etc.

La culture des plantes constitue donc un enjeu majeur pour l’humanité.

La domestication des plantes conduit à une modification profonde de la biodiversité végétale des espèces cultivées. Elle repose sur l’évolution des techniques biologiques et agricoles.

 Connaissances

 Capacités et attitudes

La domestication des plantes résulte de la sélection de caractères utiles à l’Homme et de la maîtrise de leur reproduction. Une même espèce comporte souvent plusieurs variétés sélectionnées selon des critères différents ; c’est une forme de biodiversité.

Les techniques de croisement et de sélection permettent souvent, d’obtenir de nouveaux phénotypes qui n’existaient pas dans la nature.

Les techniques du génie génétique permettent d’agir directement sur le génome des plantes cultivées.

Objectifs et mots clés.

Il s’agit de montrer les différentes modalités d’action humaine sur la biodiversité végétale.

[Limites. les éléments scientifiques introduits ici, permettent un débat sur l’usage de telle ou telle méthode, mais il n’entre pas dans les objectifs de l’enseignement scientifique de trancher, à lui seul, la controverse.]

Convergence. Histoire des arts : la modification des aliments de l’Homme au travers de leur représentation picturale.

Recenser, extraire et exploiter des informations afin de comparer une plante cultivée et son ancêtre naturel supposé.

Recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques de la modification génétique des plantes.

La connaissance de la physiologie de la plante permet de contrôler son développement végétatif.

Des techniques traditionnelles (la taille) ou plus modernes (la culture in vitro) utilisent explicitement ou implicitement des connaissances sur les hormones végétales.

Objectifs et mots clés.

Il s’agit de montrer, sur un ou deux exemples, comment des pratiques culturales peuvent être expliquées ou mises au point par des connaissances sur les hormones végétales.

[Limites. Une étude exhaustive des hormones végétales n’est pas attendue. S’il pourra être demandé à un candidat au baccalauréat d’argumenter un propos à l’aide d’un exemple qu’il aura étudié en classe, aucun exemple précis n’est imposé.]

Recenser, extraire et exploiter des informations, y compris expérimentales, concernant le contrôle de la morphogenèse végétale.

Réaliser et interpréter une culture in vitro.