Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Organes lymphoïdes primaires et secondaires

(Sources : Immunologie, de D. Male, J. Brostoff, DB Roth et I Roitt, Elvesier, Campus référence ; Janeway's Immunobiology, 8th edition Garland Science : Immunology, de J. Kuby, 6th edition, Freeman and Company ; « Structure and function of the spleen », Reina E et al, Nature Reviews Immunology, 2005 ; sante-medecine.net ; « Anatomical basis of tolerance and immunity to intestinal antigens », Mowat AM et al, Nature Reviews Immunology, 2003)
 
Les lymphocytes, cellules effectrices de la réponse immunitaire adaptative, sont les principaux composants cellulaires des organes lymphoïdes.
 
On distingue les organes lymphoïdes primaires et secondaires (figure 1) : les lymphocytes sont produits, se développent et sont sélectionnés dans les organes lymphoïdes primaires, et ils sont activés pour exercer leurs fonctions effectrices dans les organes lymphoïdes secondaires, qui sont ainsi le lieu d’initiation de la réponse adaptative.
 
 

1.       Les organes lymphoïdes primaires

Le thymus et la moelle osseuse sont les deux organes lymphoïdes primaires. Dans les organes lymphoïdes primaires, les lymphocytes T et B :
        - se différencient à partir des progéniteurs lymphoïdes ;
        -  prolifèrent ;
        - sont sélectionnés.
 
Les cellules progénitrices sont elles-mêmes dérivées des cellules souches hématopoïétiques. Les cellules progénitrices des lymphocytes T et B sont produites dans la moelle osseuse. Tout le développement et la maturation des lymphocytes B a lieu dans la moelle osseuse, les lymphocytes T immatures (précurseurs T) quittent la moelle osseuse et terminent leur maturation dans le thymus.
 
La génération des lymphocytes T et B dans les organes lymphoïdes primaires est suivie de leur migration dans les organes lymphoïdes secondaires via le sang, où ils pourront être activés s’ils rencontrent les antigènes dont ils sont spécifiques. S’ils ne rencontrent pas l’antigène dont ils sont spécifiques, les lymphocytes naïfs (c’est-à-dire n’ayant pas été activés) continueront à circuler.
 

2. Les organes lymphoïdes secondaires

Les organes lymphoïdes secondaires sont le lieu d’activation des lymphocytes naïfs, et donc le point de départ de la réponse immunitaire adaptative.

On distingue des organes lymphoïdes secondaires bien structurés, comme la rate et les ganglions lymphatiques, et des tissus lymphoïdes, accumulations de cellules lymphoïdes non encapsulées dans un organe, comme les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses.