Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Immunité et vaccination / Thématiques / Réaction immunitaire innée / Ressources documentaires / Attraction des neutrophiles au site d'une infection bactérienne

Attraction des neutrophiles au site d'une infection bactérienne

 

 

Attraction des neutrophiles au site d'une infection bactérienne :

Source : Article publié dans Journal of Cellular Biology 2006 ("Neisseria meningitidis infection of human endothelial cells interferes with leucocyte transmigration by preventing the formation of endothelial docking structures", Doulet N et al, JCB 2009)

Dans cette expérience, des cellules endothéliales humaines sont cultivées dans des boites, puis infectées (B) ou non (A) par des bactéries Neisseria meningitidis. Des neutrophiles sont alors ajoutés à chacune des deux cultures (non infectée et infectée par la bactérie). Les neutrophiles migrant sont colorés en rouge et les colonies bactériennes en vert et entourées de blanc. Des photos sont prises à différents temps après ajout des neutrophiles (temps indiqués en minutes sur les photos)

A) On voit ici un neutrophiles qui adhère aux cellules endothéliales (non infectées) puis bouge vers une jonction intercellulaire et passe sous la couche de cellules endothéliales par diapédèse. Le neutrophile a une apparence plus sombre et continu à bouger (voir aussi vidéo).

B) Ici la culture de cellules endothéliales a été infectée par des bactéries. Le neutrophile qu'on observe sur les photos se dirige rapidement vers la colonie bactérienne, avec une vitesse moyenne de 0,6µm/s (voir aussi la vidéo).

  Neutro Neisseria