Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon

Lymphocytes T gamma delta

Ces lymphocytes possèdent des caractéristiques à la fois de cellule de l'immunité innée mais aussi de cellules de l'immunité adaptative.

Le qualificatif de ces lymphocytes fait référence aux types de chaînes (gamma et delta ) qui constituent leurs récepteurs.

Les lymphocytes T CD4+ et T CD8+ sont regroupés sous l'appellation T alpha  bêta en raison du type de chaînes qui constituent leurs récepteurs respectifs.

 

LT gamma delta.JPG

Les lymphocytes gamma delta présentent des caractéristiques originales :

Ils possèdent des caractéristiques des cellules de l'immunité adaptative :

ils fabriquent des récepteurs de reconnaissance antigénique qui sont produits par réarrangement des gènes qui les codent , comme les lympocytes B et les lymphocytes T.

Ils présentent aussi des caractéristiques de cellules de l'immunité innée :

  • Ils sont activés sans pré-exposition avec l'antigène.
  • Ils ne reconnaissent qu'un nombre restreint de motifs portés par les pathogènes.
  • Ils reconnaissent l'antigène sous leur forme originale c'est à dire sans présentation par le CMH.

-> Ils ont donc des propriétés à la fois des cellules de l'immunité innée et des cellules de l'immunité adaptative.

 

Localisation des lymphocytes gamma delta :

Ils sont produits par vagues successives dans le thymus dès la vie foetale puis ils migrent vers le tissu où ils résident surtout pendant le développement embryonnaire mais aussi après la naissance.

Ils sont surtout présents dans les tissus en contact direct avec le milieu extérieur ( peau , intestins , poumons ) mais on les trouve aussi dans le sang et les organes lymphoïdes . Ils ne présentent pas les mêmes récepteurs d'un tissu à l'autre.

 

Activation et différenciation des lymphocytes gamma delta :

Plusieurs microbes stimulent ces lymphocytes gamma delta mais aussi les cellules cancéreuses par le biais de molécules impliquées dans la synthèse du cholestérol et nommées " phosphoantigènes" ( les cellules devenues cancéreuses augmentent leur métabolisme du cholestérol et les bactéries synthétisent aussi du cholestérol ) En détectant des molécules intermédiaires dans la chaîne de synthèse du cholestérol les lymphocytes gamma delta sont donc capables de surveiller les microbes mais aussi les cellules cancéreuses.

Les lymphocytes gamma delta naissent dans le thymus sous forme naïve puis circulent dans le sang où ils rencontrent une première fois un phosphoantigène de bactérie ou de cellules tumorales. Les lymphocytes sont alors dits de  "mémoire centrale " et migrent vers les ganglions où ils se multiplient avant de circuler de nouveau dans le sang.

Après une deuxième rencontre avec l'antigène , les lymphocytes deviennent "effecteurs mémoire" : ils se différencient alors en 3 types possibles d'effecteurs:

  • certains favorisent la production d'anticorps par les lymphocytes B
  • d'autres sont attirés par les sites inflammatoires et produisent de grande quantité de cytokines favorisant l'inflammation
  • d'autres encore deviennent cytotoxiques . Leur cytotoxicité relève de processus similaires aux NK ( Natural Killer )  et T8. Comme les NK ils possèdent des récepteurs activateurs de lyse qui sont activés par les antigènes et des récepteurs inhibiteurs qui bloquent la lyse quand ils reconnaissent des molécules de CMH I .