Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL
Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Microbes, Immunité et Vaccination / Dossiers thématiques / Monde microbien / 3 - Maladies vectorielles / Ressources Chikungunya / Atelier 2 - Expliquer l'émergence du Chikungunya depuis l'épidémie de 2006

Atelier 2 - Expliquer l'émergence du Chikungunya depuis l'épidémie de 2006

Par Aurélien Schwob, publié le 15/07/2019, mise à jour le 15/07/2019
Proposition de tâche complexe (niveau Expert)

Introduction

Le Chikungunya est une maladie qui a connu une forte émergence en 2006, suite à une épidémie qui a touché l’île de La Réunion. Depuis cette épidémie, le Chikungunya se répand de manière plus efficace qu’auparavant. Cette efficacité accrue semble être liée à l’apparition d’une nouvelle version du virus, le mutant appelé 226V, qui se transmet principalement par le moustique tigre (Aedes albopictus).

Proposition de problématique


À partir des ressources à votre disposition, expliquez quels sont les mécanismes permettant d’expliquer cette émergence, en décrivant les particularités du mutant 226V

 

Ressources

Document 1 : Aedes aegyptii (à gauche) et Aedes albopictus (= moustique tigre, à droite), les principaux vecteurs du Chikungunya (source : Florida Medical Entomology Laboratory - cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)

Document 2 : Comparaison des deux vecteurs principaux du Chikungunya (source : www.cdc.gov - cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)

 

La protéine E1 du virus du Chikungunya correspond à la protéine permettant l’entrée du virus dans les cellules-cibles. Des modifications de cette protéine peuvent diminuer ou augmenter l’efficacité d’infection des cellules par le virus.

Document 3 : Comparaison d’une partie de la séquence génétique de la protéine E1 avant l’épidémie de 2006 (pré-épidémique) et du mutant 226V, majoritaire après l’épidémie de 2006 (cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)

Tableur Étude du mutant 226V à exploiter (source - Tsetsarkin & al., 2007, PLoS Pathog.)

Proposition d'exploitation pédagogique

Proposition d'exploitation pédagogique - Atelier 2