Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Plateforme - ACCES
Navigation

Enseigner les Sciences de la nature

logo ensl   Logo du ministère de l'éducation
logo CIRI logo Immuniser Lyon
logo LBMC logo Musée Mérieux
Logo Inserm igfl igfl logo CREATIS
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo geo 3d
Logo de Lyon 1 logo lgltpe 
Logo du Museum national des histoires naturelles
Logo du musée de Confluences
logo LBMC
logo LBMC
logos composé logo COP In My City logo Investissement d'avenirLogo du musée de Confluences
logo Météo France Logo du musée de Confluences
logo EVSlogo Grand Lyon
logo UDL
Logo Auvergne-Rhone-Alpes
logo UNISCIEL

Comment tenir son carnet de terrain

Par hpeschard — Dernière modification 08/02/2016 12:11

Le carnet de terrain

Comme type de carnet, préférez un carnet à spirales petit format avec une couverture rigide. Pensez aussi à le couvrir avec une couverture plastique (type couverture utilisée pour couvrir les livres) pour le protéger en cas de pluie.

Il est en effet primordial de bien tenir son carnet de terrain. Toutes les informations recueillies sur le terrain doivent y figurer, afin de les retrouver le soir lors de la mise au propre de la minute et pour avancer le travail sur la carte géologique. Il convient donc d'être méthodique et rigoureux. Mais le carnet de terrain ne constitue pas le rapport. Il reste un outil de travail. Les photos prises sur place doivent figurer dans le rapport et non dans le carnet. En revanche, il est recommandé de réaliser de nombreux dessins et croquis.

  

Informations à faire figurer sur le carnet:

  • le lieu de déroulement du stage de terrain ainsi que les dates de début  et de fin de stage
  • chaque jour, indiquer jour 1, jour 2, ... ainsi que matin ou après-midi et si besoin des conditions particulières : météo, ...
  • une description détaillée à l'échelle de l'affleurement puis à l'échelle de l'échantillon. Cette partie est primordiale. Si la nature de la roche n'est pas reconnue immédiatement, l'échantillon prélevé sera réétudié de retour au lieu d'hébergement avec l'aide des encadrants. Mais il sera plus facile de discuter des difficultés rencontrées si les descriptions sont le plus précises possible et l'échantillon de taille suffisamment importante (la taille d'un poing environ).
  • un maximum de dessins et de schémas d'affleurements et de panoramas. Le carnet de terrain doit être très largement illustré de cette manière. Mais il y a des règles à respecter pour ces dessins. En effet, sur chaque illustration doit figurer une échelle, ou un marqueur d'espace (une maison, un pylône, une personne..). Sur les panoramas, ne pas oublier d'indiquer l'orientation. De plus, si vous utilisez un figuré particulier, indiquez sa signification dans une légende.
  • les mesures de pendage
  • les numéros d'échantillons prélevés. Ces numéros sont reportés sur les échantillons  à l'aide d'un marqueur ou bien à l'aide d'un stylo bille sur un sparadra qui est ensuite collé sur le caillou.

Signification de la référence: 1 A2 ; 1 : premier échantillon; A : carnet A; 2 : décrit page 2 du carnet (donc les pages du carnet doivent être numérotées !!!). En résumé, l'échantillon 1A2 correspond au premier échantillon décrit dans la page 2 du carnet A. L'échantillon 2A3 correspond au deuxième échantillon décrit dans la page 3 du carnet A (cf figure 2).

  • les photos prises en les numérotant

 

La figure 1 est une suggestion de présentation d'un carnet.  Les informations qui y figurent ne sont que des exemples afin d'illustrer le propos ci-dessus.

 

                                                                   fig 1 : Exemple de présentation d'un carnet de terain

 

Cette page est téléchargeable au format pdf.